1 min de lecture Partenaire

Sommes-nous bien protégés des accidents de la vie ?

Un français sur cinq a été concerné par un accident de la vie au cours des douze derniers mois. C’est le chiffre que révèle le sondage Odoxa pour RTL et Harmonie Mutuelle.

Sommes-nous bien protégés des accidents de la vie ?
Sommes-nous bien protégés des accidents de la vie ? Crédit : Shutterstock
En partenariat avec
HM_G-VYV_horiz_Q

Selon le sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Harmonie Mutuelle, 1 Français sur 5 est victime chaque année d’un accident de la vie, et ce phénomène, concerne aussi bien souvent les enfants.

À lire aussi
Image d'illustration - Isolation énergétique Partenaire
Mieux s'isoler : les aides pour y parvenir

Mais de quoi parle t’on quand on parle d’accidents de la vie ?


Les accidents de la vie sont les accidents qui surviennent au domicile, sur les heures de sport ou de loisir, à l’école par exemple ; les causes et les circonstances sont très diversifiées. Ça peut être des brûlures, des chutes, des intoxications, des noyades, des étouffements, bref les accidents de la vie sont nombreux, ils surviennent dans des situations très diverses et c’est pourquoi il faut une garantie spécifique qui couvre les conséquences qui peuvent parfois être graves des accidents de la vie. 

Accident de la vie
Accident de la vie Crédit : Harmonie Mutuelle

Il faut savoir que les accidents de la vie courante touchent tous les milieux, toutes les tranches d’âges, mais les enfants de moins de 15 ans sont particulièrement concernés. 

>
Sommes-nous bien protégés des accidents de la vie ? Crédit Image : Harmonie Mutuelle | Crédit Média : Harmonie Mutuelle | Date :
Lire la suite
Partenaire Publicité Accidents de la vie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants