1 min de lecture Santé

Stagiaires infirmiers : les cliniques privées lèvent leur boycott des stages

Les cliniques privées, qui boycottaient les stages des étudiants infirmiers pour protester contre une décision du gouvernement, ont fini par abandonner leur boycott, a annoncé ce mardi 12 mars la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Marisol Touraine, ministre de la Santé, le 24 janvier 2014 à Cergy-Pontoise.
Marisol Touraine, ministre de la Santé, le 24 janvier 2014 à Cergy-Pontoise.
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les cliniques privées, qui boycottaient les stages des étudiants infirmiers pour protester contre une décision du gouvernement, ont fini par abandonner leur boycott, a annoncé ce mardi 12 mars la ministre de la Santé Marisol Touraine.  L'annonce a été faite après un rendez-vous mardi des représentants de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) au ministère de la Santé, a annoncé mercredi le ministère dans un communiqué.

Ces cliniques s'estiment lésées par la baisse de leurs tarifs en 2014 alors que ceux des hôpitaux vont rester stables. Le gouvernement entend ainsi compenser le crédit d'impôt compétitivité (CICE) dont elles bénéficient, contrairement aux hôpitaux. En réaction, la  Fédération de l'hospitalisation privée  (FHP) a appelé à ne plus accueillir d'étudiants en stages après le 1er mars, alors que ces stages sont obligatoires pour valider le diplôme, ce qui avait conduit des milliers d'étudiants infirmiers à manifester le 4 mars dans toute la France.

>
Jean-Loup Durousset, président de la Fédération de l'Hospitalisation Privée Crédit Média : Ferrere | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants