2 min de lecture Santé connectée

VIDÉO - Google fait un pas de plus vers son bracelet anti-cancer

VIDÉO - Dans son laboratoire Google X, le géant américain planche sur un projet de bracelet et de pilules capables de repérer et neutraliser les cellules cancéreuses.

Dans l'intimité de son laboratoire Google X, le géant américain travaille sur un projet de bracelet capable de détecter les cellules cancéreuses
Dans l'intimité de son laboratoire Google X, le géant américain travaille sur un projet de bracelet capable de détecter les cellules cancéreuses Crédit : Capture d'écran
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le bracelet anti-cancer de Google est désormais un projet breveté. Parmi les nombreuses demandes de brevets déposées par la firme de Mountain View auprès de la World International Property Organization, figurent ses travaux portant sur un bracelet connecté capable de détruire les cellules cancéreuses. Baptisé "Nanoparticle Phoresis", ce dispositif serait capable de repérer, mettre en évidence et détruire les cellules néfastes présentes dans le système sanguin.

Après les Google Glass ou la voiture sans chauffeur, Google avait annoncé en octobre dernier qu'il planchait sur la détection précoce de cellules cancéreuses via l'absorption de comprimés. Au mois de février, le site d'information américain The Atlantic avait pu pénétrer dans l'intimité de la division Google X, à Mountain View, en Californie, où le géant américain se penche depuis plusieurs années sur la santé. Dans une vidéo, le responsable de la branche Google Life Sciences livrait plus de détails sur le projet de détection de cellules cancéreuses de Google.

>
Why Is Google Making Human Skin?

Un bracelet et des micro-gélules

Le principe, encore au stade expérimental, est le suivant. En utilisant des nanoparticules, un bracelet pourrait avertir son porteur de l'apparition de cellules tumorales dans son organisme. Les équipes de Google développent des nanoparticules intégrées à des capsules ingérables. Dans l'organisme, celles-ci circulent dans le système sanguin où elles ont la capacité de se fixer aux cellules cancéreuses. Une fois décelées, ces cellules s'allument à travers la peau et peuvent être détectées par un bracelet aimanté fixé au poignet.

Pour mettre en oeuvre ce projet, les équipes de Google doivent encore comprendre comment la lumière parvient à passer à travers les tissus de la peau. Dans cette perspective, ils ont créé des bras synthétiques et cherchent à établir le profil d'une personne saine, dénuée de cellule cancéreuse. Interrogé par Atlantico, le docteur Roland Moreau, inspecteur général des Affaires sociales, pointe cependant un autre obstacle à la réalisation de cet ambitieux dessein. Selon lui, les marqueurs des cellules cancéreuses ne sont pas fiables à 100% pour détecter la maladie.

De nombreux projets en cours

À lire aussi
L'Asynchronous Coded Electronic Skin (ACE) est une peau électronique santé connectée
Des scientifiques inspirés par "Star Wars" créent une "peau électronique"

Division spécialisée du géant américain qui regroupe près de 150 spécialistes et scientifiques dans des laboratoires ultra-sécurisés, Google X est déjà à l'ouvrage sur la voiture sans conducteur, la création d'un cerveau électronique et un prototype de lentilles connectées à destination des personnes diabétiques. Elle a également lancé "Baseline Study", un projet scientifique qui doit déterminer le plan moléculaire et cellulaire d'un individu humain sain.

Services
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé connectée Google Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants