1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Une tempête solaire mettrait internet en péril
2 min de lecture

Une tempête solaire mettrait internet en péril

Et si une super tempête solaire abîmait les technologies et communications humaines ? Une hypothèse qui a peu de chances de se produire, mais dont les risques ne sont pas nuls.

Le 9 mai 2016, Mercure est passée devant le Soleil
Le 9 mai 2016, Mercure est passée devant le Soleil
Crédit : BILL INGALLS / (NASA/BILL INGALLS) / AFP
Antoine Bchini

La chercheuse de l'université de Californie Sangeetha Abdu Jyothi a publié une étude sur les Super tempêtes solaires, un événement dit "Balck Swan", qui pourrait endommager fortement les systèmes de communications, ainsi que les réseaux internet et satellites en basses altitudes. Un événement "Black Swan" est défini comme imprévisible avec une faible chance d'arriver, mais dont les répercussions pourraient être terribles sur notre société.

L'activité solaire fonctionne en cycle de onze ans, avec un maxima et un minima. Lorsque l'activité est au plus haut, "les éruptions solaires ainsi que les éjections de masses coronales" sont plus fréquentes précise l'étude. Mais il est peu probable que tous les paramètres soient réunis pour frapper la Terre, indiquent Le Numériques, qui relaie l'étude.

De plus, ces phénomènes ne pénètrent pas l'atmosphère de notre planète bleue et donc, ne nous affectent pas directement. C'est avec le champ magnétique terrestre que l'interaction se fait , et donc produit "de forts courants électriques à la surface de la Terre, qui peuvent perturber et détruire diverses technologies humaines".

Les GPS et satellites premier touchés

Sangeetha Abdu Jyothi précise que ce qui est le plus en danger reste les systèmes de communications satellites, et surtout ceux à basse altitude. L'autre danger se trouve dans les relais marins. Sous les océans, des répéteurs permettent d'assurer les liaisons d'un continent à l'autre. Or, ils sont fabriqués à partir de composants très sensibles à ces courants magnétiques qui seraient perturbés en cas de super tempête solaire.

À lire aussi

Les équipements plus proches des pôles sont aussi plus vulnérables. Les États-Unis, l'Asie et même certaines parties de l'Europe sont concernés, et pourraient être plus durement touchés que l'Asie du Sud-Est.

Mais le risque qu'une telle chose se produise est faible. La chercheuse répète qu'il y a entre 1,6 et 12% de chance d'arriver par décennie, et qu'il faut une succession de paramètres pour que cet événement soit parfaitement en phase avec la trajectoire terrestre. De plus, il existe des solutions pour éviter des perturbations majeures. Elle préconise le déploiement de mécanismes d'isolation électrique, un plus grand espacement, et des tests pour augmenter la résistance des nouveaux appareils. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/