1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Un astéroïde plus gros que la Tour Eiffel pourrait frapper la Terre en 2135
2 min de lecture

Un astéroïde plus gros que la Tour Eiffel pourrait frapper la Terre en 2135

Un astéroïde de 3,4 milliards de tonnes et de 490 mètres de long va croiser la trajectoire de la Terre dans un siècle. Les chances de collision sont minimes. Mais la Nasa se prépare au pire.

Vue d'artiste de l'astéroïde Bennu, étudiée par la Nasa depuis 1999
Vue d'artiste de l'astéroïde Bennu, étudiée par la Nasa depuis 1999
Crédit : Wikimedia Commons
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Il est plus grand que la Tour Eiffel ou l'Empire State Building, aussi large que cinq terrains de foot mis bout à bout et pèse plus de 3,4 milliards de tonnes. L'astéroïde Bennu pourrait croiser la trajectoire de la Terre le 21 septembre 2135. Connu sous son premier nom de baptême 1999-RQ36, cet objet céleste potentiellement dangereux a été repéré par les scientifiques en 1999. Il se serait formé il y a 4,5 milliards d'année et serait donc aussi vieux que notre planète.

Lancé à 100.000 km/h en orbite autour du soleil depuis des millions d'années, Bennu a très peu de chances de frapper la Terre. Selon la Nasa, elles sont de l'ordre d'une sur 2.700. Mais le risque est suffisamment important pour que les scientifiques considèrent la thèse d'un scénario catastrophe.

Un objet céleste de grande taille s'écrase tous les mille ans environ sur la Terre. En 2013, un petit astéroïde s'était fragmenté près de la ville de Tcheliabinsk dans le centre de la Russie blessant plus d'un millier de personnes.

L'astéroïde Bennu a une chance sur 2700 de frapper la Terre selon les meilleures estimations
L'astéroïde Bennu a une chance sur 2700 de frapper la Terre selon les meilleures estimations
Crédit : Nasa

"La possibilité d'un impact semble mince, mais les conséquences seraient désastreuses", explique au site spécialisé SciencePost Kirsten Howley, astrophysicienne au Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL), l'un des organismes participant au programme national de défense planétaire. En cas de collision, l'impact dégagerait une énergie cinétique de 1.200 mégatonnes, une puissance équivalente à 80.000 bombes d'Hiroshima.

La Nasa a un plan pour éviter le pire

À écouter aussi

De quelles parades dispose l'humanité en cas de chute d'un astéroïde sur Terre ? Tout dépend de la taille de ce dernier et du temps dont on dispose pour agir. Les scientifiques suivent de près les milliers d'objets célestes gravitant à proximité de la Terre pour se préparer au pire. "Pour les astéroïdes de toute petite taille, inférieurs à 50 mètres, avec un temps d'impact très court, la seule chose que l'on puisse faire, c'est de prédire le point d'impact et d'évacuer la zone", expliquait l'an passé Ian Carnelli, chef du projet AIM (Asteroid Impact Mission) à l'Agence spatiale européenne (ESA). 

Si l'objet est plus gros, l'idée est d'éviter la collision en déviant ou détruisant l'astéroïde. C'est justement l'idée de la Nasa qui travaille avec l'Administration nationale de la sécurité nucléaire et le Département de l'énergie à la construction d'un vaisseau spatial. Baptisé Hammer (Hypervelocity Asteroid Mitigation Mission for Emergency Response), il pourrait agir à la manière d'un bélier pour détourner l'astéroïde, ou comme un explosif, en faisant éclater des ogives nucléaires en amont de sa trajectoire pour le vaporiser.

Les scientifiques participant au projet Hammer doivent présenter les premières conclusions de leurs travaux en mai 2018 au Japon. La Nasa compte également sur la sonde Osiris-Rex lancée en 2016 pour récolter des données sur Bennu. Sa première rencontre avec l'astéroïde est prévue pour cette année. Le retour des échantillons est programmé pour 2023.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/