2 min de lecture Propulsé

SpaceX : Thomas Pesquet évoque son "enthousiasme" avant le décollage du Crew Dragon

INVITE RTL - Le spationaute français va suivre de près ce vol test avant de peut-être embarquer à son tour dans le module Crew Dragon lors de sa mission spatiale prévue en 2021.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
SpaceX : Thomas Pesquet évoque son "enthousiasme" avant le décollage du Crew Dragon Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

Les États-Unis signent leur grand retour dans l'espace avec le lancement par la société SpaceX, ce mercredi 27 mai à 22h33 (heure française), de deux astronautes de la Nasa vers la Station spatiale internationale (ISS). Ce sera la première fois depuis près de dix ans que des astronautes américains décolleront depuis le sol des États-Unis. La dernière fois, c'était en juillet 2011 avec le vol de la navette Atlantis. Depuis, les Américains sont dépendants des Russes pour rallier l'ISS.

Autre particularité de cette mission : la Nasa l'a confiée à SpaceX, une entreprise privée dirigée par le charismatique Elon Musk. C'est Barack Obama qui a initié ce partenariat public-privé, l'estimant moins coûteux et plus rapide. Avec sa capsule Crew Dragon, SpaceX est la première firme privée à tester un vol spatial habité. Mais Boeing est également sur les rangs avec son Starliner. Les premiers tests n'ont toutefois pas été couronnés de succès

"Ce n'est pas une mission très risquée"

Le Français Thomas Pesquet, qui décollera peut être à bord du Crew Dragon en 2021, ne cache pas son excitation. "Il y a beaucoup d'enthousiasme ici à la Nasa (...) Tout le monde est très engagé dans cette aventure-là. Et pour nous, les Européens, cela a beaucoup de significations aussi puisque ce seront nos prochains véhicules", confie à RTL le spationaute depuis Houston, où il s'entraîne actuellement.

À quelques heures du lancement, Thomas Pesquet se montre confiant quant au bon déroulé de la mission : "Ce n'est pas une mission très risquée. Il y a à peu près une chance sur 250 que ça se passe mal". Et le spationaute de confier son "plaisir" à l'idée de s'envoler vers les cieux à bord du Crew Dragon de SpaceX ou du Starliner de Boeing.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Thomas Pesquet Espace
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants