1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Pourquoi Facebook ferme la version web mobile de Messenger
2 min de lecture

Pourquoi Facebook ferme la version web mobile de Messenger

À partir de cet été, il ne sera plus possible d'envoyer des messages privés depuis le site mobile. Il faudra passer par l'application de messagerie Messenger.

Facebook envisage une nouvelle refonte de son fil d'actualité
Facebook envisage une nouvelle refonte de son fil d'actualité
Crédit : Facebook
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Facebook force la main de ses utilisateurs et fait un pas supplémentaire vers l'autonomisation de son application Messenger. Les membres du réseau social ne pourront bientôt plus envoyer de messages privés depuis la version mobile du site. Dans les prochaines semaines, il sera obligatoire d'installer le service de messagerie Messenger pour continuer à converser directement avec ses amis via Facebook sur un téléphone portable ou une tablette. Les utilisateurs du site mobile de la plateforme en ont récemment été avertis. "Vos conversations se déplacent vers Messenger. Bientôt, vous pourrez seulement consulter vos messages à partir de Messenger", affiche un message à destination des membres. Selon le site spécialisé TechCrunch, la bascule va commencé à s'opérer dès cet été. 

600 millions d'utilisateurs supplémentaires potentiels

 En 2014, Facebook avait déjà forcé la main de ses utilisateurs en supprimant la fonction de messagerie de son application mobile, devenu indépendante du réseau social. Ces derniers pouvaient cependant toujours échanger des messages privés par l'intermédiaire du site mobile de Facebook. La direction de Facebook explique aujourd'hui vouloir offrir la meilleure expérience possible aux 900 millions d'utilisateurs de sa messagerie. 

L'application Messenger offre effectivement plus de fonctionnalités que son avatar disponible sur le site mobile de Facebook. Elle offre également davantage d'opportunités de monétisation et dispose d'un fort potentiel de croissance au regard de ses 900 millions d'utilisateurs, quand le nombre de membres de Facebook culmine désormais au-delà du milliard et demi

Moins de publicité ciblée sur Facebook, plus sur Messenger ?

Depuis le rachat de WhatsApp en 2014, Facebook fait de la messagerie l'un des principaux leviers de sa croissance. Fondé sur la vente d'images et d'autocollants animés, le modèle économique de Messenger a évolué ces derniers mois au gré de l'ouverture de la plateforme aux entreprises. 

À lire aussi

Facebook a annoncé l'an dernier l'arrivée de la publicité et d'un service de paiement mobile sur l'application qui accueille également depuis peu des chatbots, des programmes informatiques automatisés capables de discuter avec des humains pour leur proposer des services, comme commander un Uber ou se faire livrer des fleurs. Pour l'heure, peu sont disponibles en France. Les analystes les voient créer de nouvelles interactions commerciales en collant au plus près des envies des clients. 

Facebook, qui vient de donner la possibilité de dire non à la publicité ciblée sur son site, ne compte pas passer à côté de ce marché en devenir, sur lequel ont aussi investi ses concurrents de la Silicon Valley.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.