1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Au Mobile World Congress de Barcelone, la 5G dans tous les esprits
2 min de lecture

Au Mobile World Congress de Barcelone, la 5G dans tous les esprits

Attendue pour 2020, cette technologie invisible a alimenté les discussions au salon mondial du mobile de Barcelone.

Réseau 5G (illustration)
Réseau 5G (illustration)
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Au Mobile World Congress de Barcelone, la 5G a presque fait de l'ombre aux smartphones. Du 26 février au 2 mars, dans les couloirs du salon catalan, elle était sur toutes les lèvres, sur tous les stands. Le grand public ne pourra pas en profiter avant l'horizon 2020 mais elle est déjà une priorité pour les acteurs des télécoms qui multiplient les investissements depuis plusieurs années afin de ne pas rater le train de la prochaine révolution technologique, comme l'a prophétisé le PDG américain de Samsung, Tim Baxter, dimanche. 

La 5G est la cinquième génération de la norme standard pour la téléphonie mobile. Après l'établissement d'un standard global, le passage du numérique à l'analogique, et l'avènement de l'Internet mobile, cette nouvelle génération doit permettre de supporter les besoins exponentiels des télécommunications en offrant des débits de plusieurs gigabits par seconde.

La rédaction vous recommande

Au coeur de la ville du futur

Capable de faire transiter un volume de données dix fois plus important que la 4G avec une latence (le temps entre le clic et l'affichage) réduite à moins d'une milliseconde, contre 50 millisecondes actuellement, la 5G doit faire basculer le public vers les nouveaux usages créés par les objets connectés et l'intelligence artificielle. Sans parler des nouveaux usages disruptifs qu'elle créera, comme l'économie des smartphones avec la 4G. Un cabinet anglais estime à plus de 12 trillions de dollars l'apport de la 5G à l'économie en 2035.

Dans une dizaine d'années, la 5G sera la pierre angulaire de la ville du futur. Elle fera communiquer des centaines de milliards d'objets connectés, pilotera des voitures autonomes et fera émerger de nouveaux services dans tous les domaines, l'industrie robotique, la médecine à distance, l'imagerie 3D, les jeux interactifs... Le public pourra télécharger des films en quelques secondes. Et l'Internet à ultra-haut débit débarquera dans les zones reculées. 

À lire aussi

Les premiers tests grandeur nature auront lieu d'ici la fin de l'année dans quelques villes laboratoires des États-Unis et surtout lors des Jeux Olympiques de 2018 en Corée du Sud. Les standards de cette technologie seront fixés un an plus tard, fin 2019. Les premiers déploiements commerciaux doivent intervenir autour de 2020 en Europe, pour l'Euro de football. 

Les premiers services dès 2019 ?

En attendant, les acteurs de la filière des télécoms rivalisent d'initiatives pour imposer leurs solutions dans sa mise en oeuvre. De nombreux tests ont commencé aux États-Unis, au Japon, en Corée et même en France, où Orange et Ericsson ont atteint des débits de plus de 10 Gbit/s lors d'une démonstration fin janvier. À Barcelone, Intel, Orange, Qualcomm, ZTE, Samsung et même Huawei... Équipementiers et opérateurs ont multiplié les démonstrations et étalé leur savoir-faire à travers des bolides connectés, des robots bardés de capteurs et des puces hyper puissantes.

Le salon avait aussi un versant politique. Une vingtaine d'entreprises se sont regroupées pour presser l'organisme chargé d'établir les normes de le faire avant la fin de l'année afin de pouvoir lancer des tests d'envergure et déployer les premiers services en 5G dès 2019 et non 2020. Pour la 5G, tous les acteurs veulent aller vite.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/