1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. LE CHIFFRE - Le compte en banque d'Apple dépasse la barre des 200 milliards de dollars
1 min de lecture

LE CHIFFRE - Le compte en banque d'Apple dépasse la barre des 200 milliards de dollars

Portée par le succès démesuré de l'iPhone 6, la marque à la pomme affiche désormais une trésorerie record de 202,8 milliards de dollars.

Le compte en banque d'Apple dépasse la barre des 200 milliards de dollars
Le compte en banque d'Apple dépasse la barre des 200 milliards de dollars
Crédit : Paul Guyonnet / RTL.fr
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

Il s'est vendu plus d'iPhone lors des six premiers mois de l'année que pendant toute l'année 2014. 190 millions environ contre moins de 170 l'an passé. Voici ce qui explique l'extraordinaire santé de la marque à la pomme, qui vient de franchir le seuil symbolique des 200 milliards de dollars de trésorerie. En clair, Apple pourrait acheter une société comme Disney - dont la capitalisation boursière est actuellement de 202,4 milliards de dollars - uniquement sur ses fonds propres, sans emprunter un seul centime aux banques.

Une situation exceptionnelle due aux marges colossales qu'engrange la société fondée par les deux Steve, Jobs et Wozniak, sur les produits qu'elle vend. Sur les neuf derniers mois, Apple aurait ainsi engrangé pas moins de 48 milliards de dollars, portée par le succès de son smartphone en Chine notamment. Par ailleurs, l'entreprise peut se féliciter des ventes de son Apple Watch, vendue à entre 3 et 4 millions d'unités dans le monde selon les premières estimations, et des progrès récents des ordinateurs, dont les ventes repartent enfin à la hausse. 

Cette trésorerie faramineuse est évidemment un avantage conséquent pour Apple sur ses concurrents, puisque la firme de Cupertino peut l'utiliser pour racheter des start-ups convoitées mais aussi se lancer dans des batailles judiciaires au long cours. Pour autant, ce solde positif de plus de 200 milliards de dollars est également source de critiques aux États-Unis. La majeure partie (90%) de ces fonds est effectivement placée à l'étranger et ne sera pas rapatriée chez l'oncle Sam, Apple ne voulant pas payer les impôts prévus par la loi américaine qui pourrait lui coûter quelque 60 milliards de dollars, selon Silicon Valley.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/