1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Le 3 avril, la santé en France va entrer dans l'ère du big data
2 min de lecture

Le 3 avril, la santé en France va entrer dans l'ère du big data

Info RTL REPLAY - INFO RTL - Dès cette date, nos feuilles de soins et nos séjours à l’hôpital seront archivés dans un gigantesque fichier pendant trente ans.

Un médecin ausculte une patiente
Un médecin ausculte une patiente
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le 3 avril, la santé en France va entrer dans l'ère du big data
03:12
INFO RTL - Le 3 avril, la santé en France va entrer dans l'ère du big data
03:15
Loïc Farge
Loïc Farge

C'est une révolution qui s'annonce dans le domaine de la santé. Le 3 avril prochain, sera créé en France le Système national des données de santé (SNDS). Ce sera l'une des bases de données de santé les plus importantes au monde. Aucun pays aussi important que le nôtre n'avait réuni dans une même base 67 millions d'habitants. La santé en France va donc entrer dans l'ère du "big data".

Dès cette date, toutes vos feuilles de soins, vos visites chez votre médecin, vos achats de médicaments et vos séjours à l’hôpital seront envoyés dans cette base. Cela fera plus d'un milliard d'actes médicaux par an. On va également verser les trois dernières années d'archives et, ensuite, les causes de décès des 600.000 personnes qui meurent chaque année en France. Tout cela sera stocké pendant trente ans dans des serveurs informatiques à Évreux.

Bientôt un TripAdvisor de santé ?

Avant de rentrer dans le fichier, votre nom et votre numéro de Sécurité sociale seront effacés. Votre identité sera remplacée par un pseudo sous forme de numéro. Grâce à ce numéro, on pourra voir les parcours médicaux (tel patient avec telle pathologie s'est vu administrer tel médicament), mais sans avoir accès au nom du patient. Les concepteurs du site sont sûrs d'eux.

Mettre des milliards de données dans un grand fichier sert à "améliorer notre santé", répondent en cœur les pouvoirs publics et les associations de patients. Ce fichier permettra, par exemple, de vérifier l'efficacité de certaines politiques publiques et d'étudier les effets secondaires d’un médicament sur des années.

À lire aussi

Il permettra aussi d’établir des palmarès des médecins ou des hôpitaux très précis, annonce Franck Von Lennep, en charge du lancement de ce Système national de données de santé, au ministère de la Santé. On pourrait voir naître bientôt un TripAdvisor de santé, un site de notations des médecins.

"Démocratie sanitaire"

"On est en train de commercialiser la mine d'or que représente les données de santé des Français", dénonce pour sa part le docteur Jean-Paul Hamond, président de la Fédération des médecins de France, qui compare ce fichier de santé à "une bombe atomique". Les associations de patients et les pouvoirs publics, eux, parlent d'une grande avancée pour la "démocratie sanitaire".

Des chercheurs du secteur public, des CHU ou de l'Agence du médicament auront un accès permanent, sans autorisation. Les autres acteurs du public ou du privé auront accès au méga fichier, en demandant une autorisation de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil).

Les gestionnaires du fichier veulent tout faire pour accélérer ces procédures. Ils partent du principe que plus ça ira vite, plus il y aura des professionnels de santé ou des starts-up pour exploiter ce méga fichier, plus la collectivité en bénéficiera, plus la santé des Français a de chance de s’améliorer.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/