1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. La peau humaine, une alternative aux expérimentations animales
1 min de lecture

La peau humaine, une alternative aux expérimentations animales

REPLAY - Une start-up toulousaine a réussi à utiliser de la peau humaine pour les tests des entreprises de cosmétiques. Les animaux et notre conscience respirent.

Une souris dans le laboratoire d'un laboratoire à New York.
Une souris dans le laboratoire d'un laboratoire à New York.
Crédit : AP/SIPA
La peau humaine, une alternative aux expérimentations animales
04:38
Yves Calvi & Loïc Farge

Est-ce la fin des expérimentations sur les animaux, souvent utilisés pour les expériences de laboratoire ? Genoskin, une start-up toulousaine, a réussi à utiliser de la peau humaine pour les tests des entreprises de cosmétiques. "Cette peau vient d'opérations de chirurgie plastique. Ce sont des gens qui se sont fait poser un anneaux pour perdre du poids, et qui, lorsqu'ils ont perdu du poids, ont un surplus de peau que le chirurgien leur enlève", explique sur RTL Émeline Pagès, chef de projet dans cette société. L'achat de déchets opératoires étant interdits, "on rémunère à l'hôpital un service qui prépare les échantillons", précise-t-elle.

"Dans nos laboratoires, on produit ensuite des modèles de peau qui vont permettre de réaliser des tests de produits pharmaceutiques, cosmétiques ou chimiques", poursuit-elle. La peau est ainsi "maintenue en vie durant sept jours" en vue des utilisations qui en seront faites.

Un bouleversement dans le domaine des expériences sur la peau ? "On apporte une alternative qui permet d'avoir des résultats plus prédictifs de la réponse humaine", argue Émeline Pagès. Fort de ces découvertes, Genoskin envisage d'ouvrir un centre de production à Boston, aux États-Unis.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/