1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Facebook : l'humanité passe 50 millions d'heures par jour en moins sur le réseau
2 min de lecture

Facebook : l'humanité passe 50 millions d'heures par jour en moins sur le réseau

Facebook continue de battre des records financiers mais son audience montre des signes d'essoufflement. Le monde se connecte deux minutes de moins en moyenne chaque jour au réseau social.

Les utilisateurs du réseau social restent en moyenne deux minutes de moins par jour sur le site.
Les utilisateurs du réseau social restent en moyenne deux minutes de moins par jour sur le site.
Crédit : iStock Editorial / Getty Images Plus
Benjamin Hue & AFP

Facebook n'a jamais gagné autant d'argent mais son audience s'essouffle. Les revenus du réseau social ont atteint un nouveau record au quatrième trimestre de 2017, à 10,3 milliards d'euros, contre 7,1 milliards pour la même période en 2016. Sur l'ensemble de l'exercice écoulé, le chiffre d'affaires de l'entreprise a également progressé de 47%, à 40,65 milliards de dollars, a annoncé Mark Zuckerberg mercredi 31 janvier, lors de la publication des résultats du groupe au dernier trimestre. 

En grande forme financière, Facebook voit pourtant poindre de nouveaux nuages à l'horizon. Ses deux milliards d'utilisateurs passent moins de temps qu'auparavant sur la plateforme. Globalement, les membres de Facebook ont passé 50 millions d'heures en moins par jour sur le réseau social lors des trois derniers mois de l'année. Selon James Titcomb, journaliste au Telegraph, cela signifie que chaque utilisateur reste deux minutes de moins en moyenne sur le site chaque jour.

Dans le même temps, Facebook a enregistré la première baisse - aussi sensible que symbolique - d'utilisateurs actifs de son histoire en Amérique du Nord, son principal marché. Le nombre de personnes qui se sont connectés tous les jours au réseau social est passé de 185 millions à 184 millions lors des trois derniers mois de l'année.

Grande réforme des contenus

Facebook explique ces replis par les changements apportés récemment à son algorithme. L'entreprise a choisi de moins mettre en avant les vidéos virales, des contenus consommés de façon passive, qu'elle considère comme nuisibles aux interactions entre ses membres. Le réseau social entend donner davantage de visibilité aux contenus de qualité pour augmenter le temps passé sur sa plateforme.

À lire aussi

"2017 a été une année forte et difficile", a admis Mark Zuckerberg, sans montrer de signes d'inquiétude pour autant. "L'une des choses les plus importantes que nous pouvons faire c'est de nous assurer que nos services ne sont pas juste amusants à utiliser mais qu'ils sont également bons pour la société", a-t-il précisé.


Les critiques pleuvent depuis plus d'un an sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook, accusés d'avoir laissé pulluler la désinformation - en particulier pendant la campagne présidentielle américaine de 2016, d'être dangereux pour la démocratie ou encore d'entretenir une addiction décérébrante du public.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/