1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. L'Europe met fin aux frais d'itinérance, le roaming
1 min de lecture

L'Europe met fin aux frais d'itinérance, le roaming

Ces surcoûts des opérateurs lors des communications de leurs abonnés à l'étranger seront interdits dès le 15 juin 2017.

Une jeune femme téléphone dans une rue de Bordeaux, en mai 2013.
Une jeune femme téléphone dans une rue de Bordeaux, en mai 2013.
Crédit : PATRICK BERNARD / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Ceux qui ont déjà tenté de passer un appel quand ils voyagent dans l'Union européenne savent que des frais supplémentaires sont facturés par les opérateurs : c'est ce que l'on appelle le "roaming". Mais à partir de juin 2017, ces frais seront tout simplement interdits. La nouvelle législation qui interdira aux opérateurs de facturer des surcoûts, a définitivement été adoptée mardi 27 octobre par le Parlement européen. Le texte, interdit par ailleurs aux fournisseurs d'accès à Internet de bloquer ou de ralentir le flux en fonction de l'expéditeur ou du destinataire, afin de garantir la "neutralité du net". 

"Les Européens vont payer le même prix pour utiliser leur appareil mobile quand ils voyagent dans l'UE que chez eux", s'est félicité le commissaire européen Andrus Ansip qui saluant "un premier pas vers un marché unique des télécommunications". 

En attendant l'interdiction des frais d'itinérance le 15 juin 2017, il est déjà prévu que ces frais ne pourraient pas dépasser certains montants à partir du 30 avril 2016. Ils seront fixés à 5 centimes d'euros par minute pour les appels vocaux, 2 centimes pour les SMS et 5 centimes par mégaoctet pour l'usage de l'internet mobile. D'ici à la fin de l'année, un plafond pour les appels vocaux entrants doit être déterminé. Il devrait être beaucoup moins élevé que celui des appels sortants. 

la neutralité du net

Cette législation entérine de fait le principe de la neutralité du net, qui demande à ce que toute donnée transmise sur le réseau soit traitée de la même manière, quelle que soit sa source, sa destination ou son contenu. C'est un combat mené depuis longtemps par les défenseurs des droits des internautes.

À lire aussi

Mais attention, de nombreuses possibilités de contournement seront possibles pour les opérateurs qui pourront par exemple signer des accords avec certains services web pour leur offrir des accès spéciaux, en marge du flux principal, ou encore limiter leur trafic en cas de congestion du réseau ou de cyber-attaque. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/