1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. JO Rio 2016 : au "Washington Post", un robot assiste les journalistes pour couvrir l'événement
1 min de lecture

JO Rio 2016 : au "Washington Post", un robot assiste les journalistes pour couvrir l'événement

L'intelligence artificielle est capable de tenir un tableau des résultats olympiques en temps réel, sans assistance humaine.

Washington Post
Washington Post
Crédit : AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Il s'appelle Heliograf et s'apprête à révolutionner le journalisme sportif. Au Washington Post, un robot a pris place dans la rédaction pour assister les reporters dans la couverture des Jeux Olympiques de Rio. L'algorithme est capable d'établir, instantanément et sans assistance humaine, plusieurs centaines de comptes-rendus de résultats olympiques, comme le relaie le site américain Recode.

Bilan des médailles, performances... Toutes les informations relatives à des données quantifiables peuvent être traitées par Heliograf. L'objectif : libérer du temps aux journalistes afin qu'ils se consacrent à des sujets plus complexes. "Nous n'essayons pas de remplacer les reporters", assure ainsi Jeremy Gilbert, à la tête des projets numériques du Washington Post. Le robot intervient sur le site web du quotidien américain et est capable de relayer ses productions sur les réseaux sociaux. Il a d'ailleurs signé son premier tweet samedi 6 août, sur un compte Twitter spécifiquement alimenté par le robot.

Émancipé... Mais tout de même suivi de près. Une équipe de trois ingénieurs travaille à plein temps à l'évolution d'Heliograf. Quelques analystes assistent ces derniers à temps partiel, ainsi que quatre ou cinq salariés issus de la rédaction du quotidien américain. 

Après les JO, Heliograph continuera à illustrer ses talents au sein de la rédaction du Washington Post, et notamment, dans un futur proche, au cours des élections présidentielle et parlementaires américaines qui auront lieu en novembre. Le robot pourra également traiter "les chiffres du crime et de l’immobilier" et "aider à détecter des anomalies dans les données pour alerter les journalistes sur un sujet potentiel", annonce la rédaction du quotidien.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/