1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Hater, une application pour trouver l'âme soeur qui déteste les mêmes choses que vous
2 min de lecture

Hater, une application pour trouver l'âme soeur qui déteste les mêmes choses que vous

Cette nouvelle application de dating propose de mettre en relation les personnes partageant les mêmes aversions.

Trouver l'âme soeur à la faveur d'une aversion commune pour le surcoût occasionné par le guacamole ?
Trouver l'âme soeur à la faveur d'une aversion commune pour le surcoût occasionné par le guacamole ?
Crédit : Haterdater
Benjamin Hue
Benjamin Hue

La galaxie déjà bien fournie des applications de rencontre compte un nouveau venu. Mais à l’inverse des Tinder, Meetic, Once et autres Adopte un Mec, qui proposent de mettre en relation leurs utilisateurs en fonction de leurs affinités, de leur géolocalisation ou de critères physiques, celle-ci part du principe qu’une aversion commune peut cimenter une relation.


Baptisée Hater et déployée à partir de mercredi 8 février sur l’App Store d’Apple, cette application américaine fondée par un ancien employé de la banque Goldman Sachs invite ses utilisateurs à dresser la liste des choses qu’ils ne supportent pas. Un swipe vers la droite s'ils aiment ou vers le haut s'ils adorent, et inversement.

Ils disposent pour cela de plus de 2.000 propositions parmi lesquelles on retrouve des aléas du quotidien comme payer pour un supplément de guacamole, Donald Trump, les selfies, les aliments sans gluten ou les personnes qui marchent lentement dans la rue. Une fois le profil de l'utilisateur établi, l'application se charge ensuite de le mettre en relation avec d’autres haters géolocalisés à proximité.

Laisser tomber l'image idéalisée

Selon le site officiel, "Hater rend les rencontres en ligne plus accessibles en remplaçant les laborieux formulaires et autres biographies par un moyen alternatif d’exprimer sa personnalité". Brendan Alper, ancien employé de Goldman Sachs reconverti comédien a d'abord pensé l'application comme un sketch avant de prendre conscience que "ce que nous détestons est une part importante de ce que nous sommes, mais elle est souvent noyée sous notre personnalité publique. Nous voulons que les gens s’expriment de manière plus honnête".

À lire aussi

Testée à New York depuis le mois de décembre, l’application a mis en lumière les trois sujets les plus détestés par les habitants de la Big Apple. Il s’agit de l’élection présidentielle américaine, le non-respect des conventions dans la rue et le nettoyage des cheveux coincés dans un lavabo. À l’inverse, les mamans, l’océan et le guacamole figurent parmi les sujets les plus appréciés.

Les gens préfèrent les haters

La recette d'Hater pour trouver l'âme sœur n'est pas totalement infondée. La psychologue Jennifer Bosson a publié il y a quelques années une série d'études démontrant comment les gens préfèrent rencontrer des personnes qui détestent les mêmes choses plutôt que des gens avec lesquels ils partagent des opinions positives. "Ce n'est pas que nous aimons détester les gens, c'est que l'on adore rencontrer des gens qui détestent les mêmes personnes", expliquait alors la psychologue au New York Times.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/