2 min de lecture Connecté

Facebook News : la rubrique actualité du réseau social bientôt disponible en France

Facebook entend lancer son nouveau service d'actualité d'ici six mois dans l'Hexagone et promet de rémunérer directement les médias pour leurs contenus.

Facebook est le premier réseau social mondial avec plus de 2 milliards d'utilisateurs
Facebook est le premier réseau social mondial avec plus de 2 milliards d'utilisateurs Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Facebook prépare l'arrivée de son futur portail d'actualité en France. Le réseau social a annoncé dans un billet de blog publié le 25 août que le déploiement international de cette nouvelle section d'informations aurait lieu dans les six prochains mois dans l'Hexagone, mais aussi au Brésil, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Inde. 

Disponible aux État-Unis depuis le mois de juin, Facebook News est un agrégateur de contenus comparable à Google News qui propose une sélection quotidienne d'articles de journaux, magazines et sites partenaires. 

Les contenus sont organisés par une équipe de journalistes et des algorithmes de personnalisation. Les utilisateurs peuvent profiter d'actualités locales et nationales qui varient en fonction de leur lieu de résidence. Des résumés d'articles et des vidéos d'actualité sont également proposés.

Aperçu de Facebook News aux Etats-Unis
Aperçu de Facebook News aux Etats-Unis Crédit : Facebook

Facebook va rémunérer les éditeurs pour leurs contenus

Pour attirer les éditeurs, Facebook a mis la main au portefeuille. "Nous paierons les publications dans chaque pays pour nous assurer que leur contenu soit disponible sur la nouvelle section", promet Facebook dans son communiqué. Le géant des réseaux sociaux rémunère ses partenaires pour leur présence sur la plateforme avec des deals pouvant aller jusqu'à 3 millions de dollars outre-Atlantique, où plus de 200 titres sont représentés, dont le Wall Street Journal, le Washington Post, People, les chaînes ABC, CBS News ou Fox News.

À lire aussi
Huawei technologie
Huawei : l'usine ouverte en France sera la première hors de Chine

Le lancement de ce nouvel onglet intervient alors que Facebook refuse de se plier à la nouvelle législation européenne sur le droit d'auteur, qui prévoit une rémunération des médias en ligne pour les liens enrichis partagés sur les plateformes. Facebook préfère rémunérer directement les médias à travers son portail d'actualités et conditionner leur présence sur la plateforme au respect d'un certain nombre de critères et de standards d'intégrité fixés par ses soins. 

Facebook n'a pas encore précisé les contours des accords de rémunération ni les détails des conditions d'éligibilité mais le groupe assure travailler "en étroite collaboration avec les éditeurs de presse de chaque pays pour personnaliser l'expérience" et "honorer les modèles commerciaux des éditeurs". 

Ce nouvel agrégateur d'actualités devrait constituer un nouveau relai de croissance pour l'audience des médias qui ont souffert de la réorientation de l'algorithme de Facebook au profit des groupes et des interactions sociales début 2018. D'après Facebook, 95% du trafic apporté par ce nouvel onglet aux Etats-Unis s'ajouterait à l'audience issue des articles partagés sur le fil d'actualité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Presse Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants