2 min de lecture Fil Futur

Facebook : "Mark Zuckerberg a choisi sur quoi il allait répondre", dit un spécialiste

INVITÉ RTL - Après le Congrès américain, le patron de Facebook a dû s'expliquer devant les eurodéputés. Une audition trop classique qui a permis à Mark Zuckerberg d'éluder les sujets qui fâchent selon le rédacteur en chef de Numerama.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Parlement européen : "Mark Zuckerberg a choisi sur quoi il allait répondre", dit un spécialiste Crédit Image : AFP | Crédit Média : Julien Sellier | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier Journaliste RTL

Nouveau grand oral pour Mark Zuckerberg. Le patron de Facebook s'est excusé hier, mardi 22 mai, au Parlement européen. "Fake news, interférences étrangères dans des élections, nous n'avons pas pris acte de nos responsabilités. C'était une erreur et je m'en excuse", a-t-il déclaré. De plates excuses après le scandale Cambridge Analytica, société proche de Donald Trump qui a utilisé les données de millions d'utilisateurs lors de la dernière campagne présidentielle américaine. 

Pendant 1h15, les eurodéputés ont posé tour à tour leurs questions et à l'issue de cette série d'interrogations, le patron de Facebook leur a répondu. "Ce qu'on peut regretter, c'est que la forme de l'audit est très classique au Parlement européen et que le fait d'avoir toutes les questions en pack a permis au patron de Facebook de choisir ce sur quoi il allait répondre", a expliqué Julien Cadot, rédacteur en chef de Numerama

Pas beaucoup d'informations

Il estime qu'il y a eu "beaucoup de redites de ce qu'avait dit Mark Zuckerberg au Congrès américain". Au-delà des questions, "en terme d'information, côté Facebook on a pas eu beaucoup d'informations alors qu'on attendait de ce grand oral monts et merveilles", déplore le rédacteur en chef de Numerama. Les nouvelles règles sur la protection des données entrent en vigueur vendredi 25 mai. "Il est impensable que Facebook ne joue pas le jeu", explique Julien Cadot. 

Mark Zuckerberg sera accueilli à l'Élysée ce 23 mai avec d'autres géants d'internet. Une réunion autour d'Emmanuel Macron baptisée "Tech for Good". "On a hâte de savoir ce qu'il va en sortir après la déception d 'hier. Ça reste une grande semaine pour la tech en Europe", assure Julien Cadot. Un signe positif selon lui puisque tous ces grands patrons prennent le temps de se déplacer en France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fil Futur Scandale Mark Zuckerberg
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants