1 min de lecture Innovation

Des éoliennes flottantes à l'impact paysager limité

REPLAY - C'est l'une des innovations présentées au Forum méditerranéen sur le climat, à Marseille : une éolienne flottante pour produire de l'énergie le plus loin possible des côtes et ne pas abîmer les paysages.

>
Des éoliennes flottantes à l'impact paysager limité Crédit Image : Winflo | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date :
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

La villa Méditerranée accueille jeudi 4 et vendredi 5 juin un Forum méditerranéen sur le climat (le MedCop21), inauguré par François Hollande. Le Président devrait apercevoir une maquette de cette éolienne flottante, qui ressemble un peu à une sauterelle avec des pales toutes fines qui tournent sur un axe vertical.
Le prototype est installé aujourd'hui dans le port de Fos-sur-Mer, dans le cadre du projet Nénuphar qui vise à mettre au point des éoliennes qui flottent. Car aujourd'hui, les projets d'éoliennes terrestres sont systématiquement attaqués en justice par des associations qui les trouvent moches.

L'idée est donc de développer des parcs plutôt en mer. Mais comme il faut les installer sur des fondations en béton, on ne peut les mettre très loin des côtes. Là encore, certains les trouvent gênantes.

Résistance aux vents extrêmes

Pour aller beaucoup plus au large, l'idée est de les faire flotter. Cette éolienne sera fixée sur un tube flottant, qui ressemble à un bouchon de vin en liège, mais gigantesque. Lui-même sera attaché à une ancre posée au fond de la mer. Cet attelage sera capable de résister à des vents extrêmes.

Pas besoin donc de fondations (ça coûte beaucoup moins cher). Et quand on va plus au large il y a plus de vent : ces éoliennes produiront plus d'énergie. Il faudra les relier par un câble sous-marin à la côte, pour transférer l'électricité. Les premiers parcs pourraient être construire dans quatre ans.

À lire aussi
maladies cardiaques
Carmat : comment fonctionne le cœur artificiel Aeson et à quoi sert-il ?

C'est un gros investissement (quarante personnes y travaillent), financé par les géants français de l'énergie, Areva et EDF. À la conférence de Paris sur le climat, l'Europe va s'engager a produire, en 2030, 27% d'énergie renouvelables. Ce genre de technologie devrait y contribuer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Innovation Sciences Éolienne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants