1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Comment Tinder note secrètement ses utilisateurs
2 min de lecture

Comment Tinder note secrètement ses utilisateurs

L'application de rencontres géolocalisées analyse secrètement votre comportement pour évaluer votre désirabilité.

Tinder est utilisé par plus de 80 millions de personnes
Tinder est utilisé par plus de 80 millions de personnes
Crédit : Tinder
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Tinder ne fait pas qu'étudier les centres d'intérêts de ses utilisateurs pour optimiser leurs chances de matches. Il note aussi leur sex-appeal pour choisir lesquels il décide de mettre en relation. 

Dans une enquête du site spécialisé américain Fast Company, le PDG de Tinder, Sean Rad, a reconnu que l'algorithme de l'application de drague sur le pouce attribue une note dite de "désirabilité" à chacun de ses utilisateurs. Celle-ci lui permet d'affiner les profils qui leur seront proposés en créant une échelle de la personne la moins séduisante à la plus désirable. 

De quoi apporter de l'eau au moulin des détracteurs de Tinder, déjà critiqué pour son approche consumériste de la séduction et accusé de propager les maladies sexuellement transmissibles en favorisant les relations d'un soir. 

Un système calqué sur l'évaluation des joueurs d'échec

L'algorithme est bien entendu tenu secret des utilisateurs. Mais Sean Rad a laissé filtrer certains principes qui permettent d'en tracer les grandes lignes. Il est nommé "Elo Score", comme le classement Elo qui évalue les joueurs d'échec en fonction des victoires et des défaites et pondère les points obtenus ou perdus selon le niveau de l'adversaire. Le "Elo score" Tinder repose sur une méthode que les ingénieurs de Tinder ont mis deux ans et demi à façonner, assure Sean Rad, et qui ne repose pas seulement sur le nombre de likes et sur la beauté.

Pas de critère universel

À lire aussi

Chris Dumler, ingénieur chez Tinder, précise au journal américain les contours de ce qu'il appelle "un vaste système de vote". "À chaque fois que vous aimez ou recalez un profil, vous ne dites rien de plus que 'cette personne est plus séduisante qu'une autre'", explique-t-il. "Chaque swipe (action d'aimer ou de zapper un profil, ndlr) nourrit le système, peu importe les motivations de la décision". Même si le critère physique reste le critère principal, "'il n'y a pas de beauté universelle", assure une ingénieure de Tinder. Et si un utilisateur bien noté aime votre profil, son appréciation augmentera en conséquence, indique un autre ingénieur de l'application. 

Un procédé courant chez les applications de la nouvelle économie

Lancée en 2012, Tinder est désormais utilisée par plus de 80 millions de personnes à travers la planète. Elle n'est pas la seule application en ligne à noter ses utilisateurs et à adapter les services qu'elle leur fournit en fonction. Uber permet par exemple aux passagers et aux chauffeurs de se noter mutuellement. Les chauffeurs peuvent ainsi refuser de prendre en charge un client dont la note n'est pas assez élevée. Ils peuvent aussi être suspendus si la leur est inférieure à un certain seuil. Airbnb propose aussi un système de notation entre voyageurs et hôtes pour maintenir l'ordre sur la plateforme.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/