1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Attentats à Paris : les internautes plébiscitent les grands médias et les institutions sur Twitter
2 min de lecture

Attentats à Paris : les internautes plébiscitent les grands médias et les institutions sur Twitter

CLICS À LA UNE - Afin de suivre les événements et d'échapper aux rumeurs les Français ont fait leurs choix sur Twitter.

Le logo de Twitter (Illustration)
Le logo de Twitter (Illustration)
Crédit : LEON NEAL / AFP
Attentats à Paris : les internautes plébiscitent les grands médias et les institutions sur Twitter
03:23
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Les internautes se sont tournés massivement vers les sites officiels et les médias pour s'informer depuis les attentats : entre le 13 et le 20 novembre, les institutions - police, Élysée... - et les grands médias français ont gagné sur Twitter 1,5 million d'abonnés, a indiqué Twitter France lundi 23 novembre 2015. C'est la Préfecture de Police de Paris qui a connu le plus grand afflux, avec presque 200.000 abonnés supplémentaires en une semaine (dont 150.000 lors des premières 48h). Viennent ensuite les comptes de la Ville de Paris (+120.000), de François Hollande (+95.000), de la Police nationale (+87.000), de l'Élysée (+50.000), du ministère de l'Intérieur (+46.000), de Manuel Valls (+40.000) et du gouvernement (+38.000). 

Les autres sites officiels ont aussi connu un regain d'affluence, mais à moindre échelle, comme la Gendarmerie Nationale (+35.000), le compte d'Anne Hidalgo (+26.000) ou celui des pompiers de Paris, qui a gagné 9.000 followers alors que ce compte n'en affichait jusqu'à lors que 27.000. Ce mouvement a aussi été encouragé par le fait qu'après les attentats, le réseau social a proposé à ses adhérents de suivre des comptes officiels, afin de les orienter vers les sources d'informations les plus fiables, a expliqué Twitter. Les grands médias ont eux aussi enregistré une flambée de leurs abonnés sur Twitter, avec en tête Le Monde (+105.000) et l'AFP (+97.000), suivis de BFMTV (+89.000), iTélé (+63.000), Le Figaro (+51.000) etc. L'Agence France Presse qui était d'ailleurs le mot le plus recherché sur Google pendant les attaques.

Les comptes de Nicolas Sarkozy et de Marine Le Pen ont également connu une plus forte affluence, le premier gagnant 36.000 abonnés et la seconde 28.000. Twitter a été très utilisé par les Français durant les attentats, non seulement pour la recherche d'information mais aussi pour l'entraide spontanée:  une heure tout juste après les premiers coups de feu, un journaliste a lancé le hashtag #PorteOuverte pour fédérer les offres d'accueil des Parisiens. Il a été "retweeté un million de fois ", a précisé le directeur général de Twitter France, Damien Viel.

À découvrir dans "Clics à la Une"

Nouveau tremblement de terre sur la planète Instagram, le réseau social polaroïd où tout est beau, bon, pastel et mince ! Stina Sanders, mannequin professionnel, a décidé de poster quelques images réelles d'elle ; dans la vraie vie. Avant, nous avions droit à des poses lascives près d'une piscine ou des photoshoots élaborés avec maquillage, photoshop et "duck-face" à la clé. Bref, elle a décidé de montrer la réalité de la vie de mannequin, le glamour en moins : les pieds avant la pédicure. Le double menton quand c'est la caméra avant de votre téléphone qui s'active trop vite. La crème dépilatoire pour faire disparaître la moustache…

À lire aussi

La jeune femme a naturellement perdu 3.000 followers soit un tiers de son audience sur le réseau. Si les choses ne sont pas parfaitement esthétiques les internautes sont souvent intraitables. Mais c'était sans compter sur l'influence de la presse féminine anglo saxonne qui a relayé sa démarche. Résultat : Celle qui n'avait que 10.000 abonnés en compte à cette heure quelques 104.000 followers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/