1. Accueil
  2. Actu
  3. Sciences et Tech
  4. Apple SIM : avec sa puce programmable, Apple concurrence les opérateurs télécoms
1 min de lecture

Apple SIM : avec sa puce programmable, Apple concurrence les opérateurs télécoms

Aux États-Unis et au Royaume-Uni, les nouveaux iPad d'Apple embarquent une carte SIM universelle. Une initiative qui pourrait sonner le glas de la carte SIM traditionnelle.

L'iPad mini 3 (à gauche) et l'iPad Air 2 présentés à Cupertino jeudi 16 octobre 2014
L'iPad mini 3 (à gauche) et l'iPad Air 2 présentés à Cupertino jeudi 16 octobre 2014
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste

Après avoir imposé la nano-SIM, Apple va-t-il sonner le glas de la carte SIM ? Aux États-Unis et au Royaume-Uni, les nouveaux iPad de la marque à la pomme seront équipés d'une carte SIM confectionnée par ses soins permettant à l'utilisateur de souscrire directement et ponctuellement à des forfaits internet. Exit, donc, la carte SIM a récupérer auprès de son opérateur. L'information n'a pas été évoquée lors de la Keynote de jeudi. Elle figure simplement sur le site internet de l'entreprise californienne parmi les caractéristiques techniques de l'iPad Air 2 et de l'iPad mini 3.

Le site internet d'Apple fait mention de l'Apple SIM, la puce programmable qui équipe l'iPad Air 2 et l'iPad mini 3 en version 4G.
Le site internet d'Apple fait mention de l'Apple SIM, la puce programmable qui équipe l'iPad Air 2 et l'iPad mini 3 en version 4G.
Crédit :

En version 4G (Wi-Fi + LTE), les deux appareils pourront donc se passer de carte SIM traditionnelle. À la place, l'Apple Sim, une sorte de puce programmable universelle. Pour bénéficier d'une connexion réseau, il suffira de souscrire un forfait auprès d'un opérateur et de taper un code pour activer les données. "Une carte SIM, beaucoup d'options", peut-on lire sur le site d'Apple. "Choisir un forfait internet de courte durée quand vous en avez besoin, sans attache" ou "un contrat local pour la durée d'un séjour" sera désormais possible, explique la marque à la pomme, qui n'a pas indiqué quand l'Apple SIM arrivera en France.

Cette initiative pourrait porter un coup sévère au modèle économique des opérateurs, en témoigne le Français Gemalto, l'un des principaux fabricants de SIM, dont le cours en bourse a dégringolé vendredi. Elle fragilise également fortement leur lien avec les clients. Cantonné à l'aspect commercial, les opérateurs perdraient en maîtrise sur les abonnés. Ils renonceraient aussi aux nombreuses informations personnelles renfermées par les cartes SIM. Pour l'instant, l'impact est à relativiser car seuls les nouveaux iPad et les forfaits internet sont concernés. Mais si l'expérience est concluante, l'iPad pourrait n'être qu'une étape en attendant l'iPhone.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/