3 min de lecture Connecté

Apple Music efface-t-il les morceaux de votre bibliothèque sans votre autorisation ?

Un utilisateur accuse le service d'écoute de musique en streaming d'Apple d'avoir supprimé des milliers de chansons de son ordinateur. L'erreur pourrait résulter d'un problème de compréhension de la synchronisation des morceaux.

Apple Music est disponible depuis le 30 juin
Apple Music est disponible depuis le 30 juin Crédit : Apple
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Haro sur Apple Music. James Pinkstone, un compositeur ayant souscrit au service d'écoute de musique en streaming d'Apple a raconté sur son blog Vellum Atlanta comment Apple Music a fait disparaître les 122 Go de chansons qu'il stockait dans son ordinateur. L'utilisateur revient sur sa mésaventure dans un billet intitulé "Apple Music a volé ma musique. Non, sérieusement". Il explique que sa bibliothèque musicale a été scannée par le service d'Apple lorsqu'il s'est abonné via la fonction iTunes Match, afin de les synchroniser entre ses différents appareils sur lesquels son compte Apple Music est installé. Tous les morceaux, ceux qu'il a acheté et ses propres compositions, ont ensuite été effacés de la mémoire de son ordinateur.


"Via mon abonnement à Apple Music, Apple supprime les fichiers de mon ordinateur. Quand je m’étais abonné, iTunes avait estimé mon énorme collection de MP3 et de fichiers WAV, l’avait scannée dans sa base de données pour des correspondances, puis a supprimé les fichiers originaux de mon disque dur. SUPPRIMÉ", écrit le compositeur. Il poursuit : "Si Apple Music trouve un morceau qu’il ne reconnaît pas – ce qui arrivait souvent dans mon cas, puisque je suis un compositeur indépendant et que j’ai beaucoup de morceaux composés moi-même –, il les télécharge dans la base de données d’Apple, les supprime de mon disque dur et me les met à disposition quand je souhaite les écouter, comme les autres fichiers qu’il a supprimés".

Un défaut de compréhension du cloud

Ce n'est pas la première fois que le service d'Apple se retrouve sur le banc des accusés. En juillet 2014, un blogueur spécialisé dans l'actualité d'Apple s'était également ému de la suppression de près de 5.000 titres de sa bibliothèque iTunes à la suite d'une synchronisation entre Apple Music et sa bibliothèque locale. Là, encore, la fonction iTunes Match était mise en cause. Citant The RegisterSlate rappelle que la marque à la pomme est depuis longtemps accusée de supprimer les fichiers dans les libraires de ses utilisateurs. "Des utilisateurs se sont plaints pendant plus d'une demi-décennie qu'iTunes et Apple Music suppriment des fichiers stockés pour différentes raisons".

Serenity Caldwell, journaliste pour le site spécialisé dans l'actualité d'Apple iMore, bat en brèche ces accusations. Elle explique qu'Apple ne supprime jamais la musique de ses utilisateurs sans leur accord, mais que ces derniers peuvent lui donner leur autorisation sans en avoir conscience, à cause d'un manque de compréhension du fonctionnement des logiciels de synchronisation de la marque à la pomme. De fait, iTunes Match scanne les collections musicales des utilisateurs pour trouver leur correspondance dans le catalogue Apple. Si elles n'existent pas, le morceau est uploadé dans le Cloud pour qu'ils puissent y accéder via Apple Music depuis un iPad, un iPod, un iPhone ou un Mac connecté à Internet.

Là où le bât blesse

À lire aussi
Disney
Coronavirus : avec l'épidémie, Disney s'attaque au numérique et à Netflix

Si l'une des machines manque de place sur son disque dur, une boîte de dialogue propose à l'utilisateur de supprimer le fichier. C'est là qu'interviendrait le problème. Apple propose à l'utilisateur d'effacer la chanson ("Delete song") ou de supprimer le téléchargement ("Remove download"). Dans le premier cas, le fichier est simplement effacé de l'application Apple Music de l'appareil concerné. Dans le second, il est effacé du disque dur de l'appareil, sera seulement accessible via iCloud et définitivement perdu le jour où cessera l'abonnement au service. C'est l'option qu'il ne faut pas choisir si vous êtes sur l'appareil où est stocké le fichier brut.

Apple n'a pas réagi à l'affaire mais devrait proposer une refonte de son service de streaming, qui a déjà séduit plus de 13 millions d'abonnés à travers la planète, le 13 juin lors de la conférence d'ouverture de la WWDC à San Francisco. En attendant, le plus sûr reste évidemment de sauvegarder régulièrement sa bibliothèque musicale locale sur un disque dur externe. Cette précaution a permis à James Pinkstone de remettre la main sur sa collection.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Apple Apple Music
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants