1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Apple : la police américaine est désormais capable de débloquer n'importe quel iPhone
2 min de lecture

Apple : la police américaine est désormais capable de débloquer n'importe quel iPhone

La firme israélienne Cellebrite assure être en capacité de débloquer n'importe quel smartphone de la marque à la pomme, y compris les plus récents comme l'iPhone X.

Des policier new-yorkais devant un Apple Store (Illustration).
Des policier new-yorkais devant un Apple Store (Illustration).
Crédit : Jewel Samad / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

La fusillade de San Bernardino avait donné lieu à un véritable bras de fer médiatique et judiciaire entre le FBI et Apple. Les autorités avaient en effet pressé la marque à la pomme de débloquer l'iPhone 5c du tueur présumé dans l'espoir d'y découvrir des informations pouvant faire avancer l'enquête. Sans succès.  

Dans un communiqué, l'entreprise avait expliqué que cette "décision menaçait la sécurité de (ses) clients" en raison "des répercussions au-delà du cadre juridique". Lassé, le FBI aurait fini par payer plus d’un million de dollars pour débloquer l'iPhone en question, selon Le Monde

Mais cette lutte entre la police fédérale et ce géant de la high-tech ne devrait pas se reproduire. Car désormais, les enquêteurs ne seront plus obligés de passer par Apple pour déchiffrer un iPhone, révèle Forbes (en anglais). Selon le magazine, l'entreprise israélienne Cellebrite serait capable de débloquer n'importe quel smartphone de la firme, y compris les plus récents comme l'iPhone X.

Cellebrite garde jalousement son secret

Dans une brochure publicitaire, la firme se vante en effet de pouvoir accéder "aux appareils et aux systèmes Apple iOS, dont l’iPhone, l’iPad, l’iPad mini, l’iPad Pro et l’iPod touch, de la version iOS 5 à iOS 11". Et ce ne sont pas des paroles en l'air. Dans son article, relayé par 01net, Forbes publie l'extrait d'un mandat de perquisition américain assurant qu'un iPhone X a pu être analysé avec succès par une fonctionnaire. Celle-ci aurait reçu une formation Cellebrite, poursuit le document.

À lire aussi

Et la firme garde jalousement son secret. Pas question en effet de distribuer sa technique d'extraction via des logiciels vendus par Cellebrite. Ce serait prendre le risque qu'un pirate découvre la faille que l'entreprise utilise pour l'exploiter ensuite à l'envi. Le client devra se rendre directement dans l'un des laboratoires de la société, montrer patte blanche et, surtout, débourser 1.500 dollars.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/