1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Apple interdit aux développeurs de stocker les données de santé du Healthkit sur iCloud
2 min de lecture

Apple interdit aux développeurs de stocker les données de santé du Healthkit sur iCloud

Apple a interdit aux développeurs de stocker les données de santé issues de son application Healthkit dans iCloud. Une façon de mieux protéger les données des utilisateurs et de mieux contrôler les tiers qui pourront y accéder.

Le Healthkit doit faire de l'iPhone un véritable carnet de santé numérique
Le Healthkit doit faire de l'iPhone un véritable carnet de santé numérique
Crédit : Apple
Benjamin Hue
Benjamin Hue

L'histoire ne dit pas si la décision résulte de l'affaire du piratage de comptes iCloud de Jennifer Lawrence et autres icônes hollywoodiennes. Toujours est-il que quelques jours après avoir interdit aux développeurs l'exploitation commerciale des données médicales stockées dans Healthkit, Apple vient d'exclure totalement celles-ci de son service de sauvegarde en ligne iCloud. 

Pour rappel, Healthkit est la plateforme permettant aux développeurs d'accéder aux données de Health, la nouvelle application  intégrée à iOS 8  qui doit permettre de centraliser dans une sorte de carnet de santé numérique les données des nombreuses applications de santé disponibles sur iPhone (capteurs d'activité, podomètres, tensiomètres, etc.).

Un traitement spécifique des données médicales

À quelques jours de la keynote où doivent être présentés l'iPhone 6, iOS 8 et peut-être l'iWatch, l'entreprise californienne a mis à jour les règles d'or auxquelles doivent se plier les développeurs s'ils veulent pouvoir distribuer leurs applications sur l'App Store. Toute application souhaitant lier les données du Healthkit à iCloud sera donc rejetée. Il en ira de même pour les applications désireuses de revendre des données obtenues via Healthkit ou de fournir des diagnostics médicaux personnalisés sans le consentement des utilisateurs concernés. 

Les données collectées dans Healthkit devraient être rassemblées dans une base de données séparée qui devrait bénéficier d'une sécurisation accrue. En affichant ainsi sa volonté de traiter de façon spécifique les données médicales, différemment des données généralistes stockées sur son cloud, Apple limite le risque que ses annonces stratégiques soient perturbées par le piratage des photos de stars, dans lequel elle a pourtant niée "toute faille" de ses services.

Un enjeu stratégique

Épinglé pour sa légèreté supposée dans l'affaire des fuites de photos intimes de stars, Apple marche sur des œufs. Avec plus d'un milliard de dollars investis dans son data center de Caroline du Nord et près de 450 millions d'utilisateurs d'iCloud, le stockage des données est l'un des plus gros chantiers de l'entreprise qui ne saurait tolérer une remise en cause de sa fiabilité en matière de sécurité. D'autant qu'en intégrant le NFC et son appli Health, l'iPhone 6 est appelé à devenir un véritable portefeuille électronique doublé d'un carnet de santé numérique.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/