1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - François Hollande : "Jusqu'au dernier jour, je serai pleinement à ma tâche"
1 min de lecture

VIDÉO - François Hollande : "Jusqu'au dernier jour, je serai pleinement à ma tâche"

Le président de la République s'est exprimé depuis l'Élysée pour les derniers vœux de son mandat.

François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
Crédit : Patrick KOVARIK / AFP
François Hollande : "Jusqu'au dernier jour, je serai pleinement à ma tâche"
09:16
Ambre Deharo
Ambre Deharo

À 20 heures, François Hollande a livré ses derniers vœux en tant que président de la République. Exercice traditionnel pour tous les locataires de l'Élysée, ces vœux étaient les derniers pour le chef de l'État. Sans réelle surprise, cet ultime discours s'est articulé autour de trois thèmes : un retour sur l'année 2016 et notamment l'attentat de Nice, le bilan des réformes entreprises durant le quinquennat, et les enjeux pour l'année 2017. 

Une année électorale qui s'annonce particulièrement compliquée pour la France et surtout pour la gauche, affaiblie par un gouvernement socialiste très critiqué et une impopularité présidentielle qui a longtemps heurté le chef de l'État. "Dans cinq mois, vous aurez à faire un choix décisif pour la France", a ainsi mis en garde François Hollande. "La France est ouverte au monde, elle est fraternelle, elle est européenne". En rappelant l'importance des services publics, et son bilan avec la sécurité sociale, le président a lancé une pique discrète à François Fillon avant d'attaquer le Front national, sans jamais citer Marine Le Pen.

L'engagement d'une vie

Depuis l'annonce par François Hollande qu'il ne briguera pas un second mandat, et la démission de Manuel Valls afin de se lancer dans la présidentielle, le président tente de rassurer les Français. Dans son allocution, il a réaffirmé sa volonté d'assurer "pleinement" sa mission, "l'engagement de toute [sa] vie". Et ce jusqu'à la passation de pouvoir après le second tour du 7 mai. Plus libre, plus ouvert, le chef de l'État entendait livrer un discours fort et marquant. Afin de redonner un peu de prestance à un quinquennat bien souvent décrié. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/