1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Résultats élections départementales 2015 : les 3 choses à retenir du deuxième tour
2 min de lecture

VIDÉO - Résultats élections départementales 2015 : les 3 choses à retenir du deuxième tour

LE DÉCODEUR POLITIQUE - L'alliance UMP-UDI remporte plus d'une soixantaine de départements, la gauche perd de nombreux bastions et le Front national ne remporte aucun exécutif.

Résultats élections départementales 2015 : les 3 enseignements de la soirée
Résultats élections départementales 2015 : les 3 enseignements de la soirée
Crédit : Paul Guyonnet / RTL.fr
Résultats élections départementales 2015 : les 3 choses à retenir du deuxième tour
00:03:18
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

1 - Large victoire de l'alliance UDI-UMP

À terre il y a encore quelques mois, la droite a réussi à se relever de façon spectaculaire. En remportant soixante-quatre départements, quand elle n'en possédait qu'une quarantaine depuis 2011, l'Union de la droite, l'alliance entre l'UMP et l'UDI vit une "forme de renaissance", estime Elizabeth Martichoux, chef du service politique de RTL.

Au vu des scènes de triomphe visibles au siège de l'UMP, dirigeants et militants ont d'ailleurs ressenti ainsi cette "quasi-razzia". Pour autant, Nicolas Sarkozy ne peut pas encore se targuer d'avoir à lui seul mené sa formation à une telle victoire. C'est davantage le rassemblement du centre et de la droite qui leur permet d'être désormais largement majoritaires au niveau des départements, que l'activité de Nicolas Sarkozy. 

2 - François Hollande sanctionné

Et pour opérer un tel redressement, la droite a évidemment triomphé aux dépens de la gauche actuellement au pouvoir. La formation gouvernementale subit ainsi une nouvelle très large défaite, un an seulement après les déroutes des élections européennes et municipales

Parmi les départements abandonnés à la droite, de nombreux fiefs de figures majeures de l'exécutif, comme la Corrèze, territoire de François Hollande, et l'Essonne, celui de Manuel Valls, mais d'autres bastions historiques de la gauche comme le Nord et les Bouches-du-Rhône ont aussi été perdus. 

À lire aussi

Des symboles extrêmement forts d'une "défaite historique" aux allures de sanction pour François Hollande, plus ciblé par le désaveu que son premier ministre Manuel Valls. Pour autant, ce dernier a réaffirmé dans les instants qui suivaient l'annonce des premiers résultats que la politique gouvernementale portait ses fruits et qu'elle ne changerait pas.

3 - Le FN se heurte au plafond de verre

Malgré un premier tour extrêmement réussi et des scores au second qui se révéleront sans aucun doute du même acabit, le Front national vient de se heurter à pleine vitesse au plafond de verre. Desservi par le mode de scrutin dont les résultats ne reflètent finalement pas les scores nationaux, le Front a effectivement engrangé les chiffres positifs sans réussir à conquérir de départements. 

Une soirée en forme donc de déception, donc, même si le parti ne le reconnaîtra pas. Néanmoins, le FN et sa présidente Marine Le Pen peuvent se targuer d'avoir encore un peu plus continué de s'ancrer au niveau local, une étape déterminante et indispensable avant de pouvoir envisager d'autres victoires, lors de législatives par exemple.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/