3 min de lecture Université d'été PS

Université d'été du PS : les socialistes en ordre dispersé à La Rochelle

ÉCLAIRAGE - Le Parti socialiste apparaîtra une nouvelle fois décousu à sa traditionnelle université d'été à La Rochelle, organisée les 28, 29 et 30 août.

Bartolone, Valls, Cambadélis et Assouline lors de l'université d'été 2014
Bartolone, Valls, Cambadélis et Assouline lors de l'université d'été 2014 Crédit : XAVIER LEOTY / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

L'unité proclamée par Jean-Christophe Cambadélis en clôture du dernier congrès de Poitiers semble déjà oubliée. Les disparités entre la motion A, portée par le premier secrétaire du PS, et la motion B, emmenée par Christian Paul le chef des frondeurs, sont toujours d'actualité à la veille du lancement de l'université d'été du parti organisée à La Rochelle les 28, 29, 30 août. Et le rendez-vous annuel des socialistes devrait en pâtir. Un grand rassemblement où souffle davantage un vent de polémique plus que politique.

Surtout que les économies sont de mises dans les rangs socialistes. Selon nos informations, le parti ne veut pas dépenser 600.000 euros comme les années précédentes. Il va donc diviser ses dépenses d'un tiers pour revenir au niveau de 2010. Des économies seront faites sur la sécurité, la location de la salle et les écrans de télévision alors qu'une polémique de sous-traitance à une entreprise roumaine a été révélé par France Bleu

Emmanuel Macron rejeté par son camp ?

Mais la principale image de ce flop annoncé est bien l'imbroglio autour d'Emmanuel Macron. Le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique n'assistera pas à l'université d'été du PS n'ayant pas reçu d'invitation, selon les informations données à RTL par son cabinet et confirmé par le principal intéressé. Officiellement, la cause de cette non-invitation est qu'il n'a plus sa carte du Parti socialiste, et ce depuis 2009. Mais officieusement, l'évocation de son nom ne plairait pas aux militants les plus à gauche. 

Tous les ministres ont été invités

Jean-Christophe Cambadélis
Partager la citation

Une information qui a depuis été nuancée par différents médias. Invité de LCI, Jean-Christophe Cambadélis a affirmé le contraire. "J'ai vu qu'il y avait un début de polémique avec Monsieur Macron. Tous les ministres ont été invités. Moi-même j'ai discuté avec Monsieur Macron le 1er juillet à la sortie de la réunion du pot des sénateurs de fin de session et nous nous sommes dits : 'Tiens, si tu viens à La Rochelle, faut qu'on se voie'. Et depuis, il n'y a rien eu", a détaillé le patron de Solférino.

À lire aussi
Jean-Christophe Cambadélis le 6 février 2016 à Paris. université d'été PS
Parti socialiste : une situation vraiment "différente" au moment de choisir Nantes ?

Et s'il manquera donc la grand-messe socialiste, le calendrier du pensionnaire de Bercy reste bien chargé alors qu'il est l'invité d'honneur de la réunion des "réformateurs", courant de l'aile droite du PS, ce jeudi 27 août à Léognan près de Bordeaux avant de participer à une autre université, celle du Medef.

Les frondeurs de leur côté

Et au terme d'une année marquée par la loi Macron et l'utilisation du 49.3 par le gouvernement, les frondeurs ont encore décidé de faire chambre à part. L'aile gauche du parti va devancer l'université de La Rochelle avec l'organisation des "Journées des frondeurs" les 27 et 28 août. Réunis autour de Christian Paul, Benoit Hamon, Emmanuel Maurel, Marie-Noël Lienemann et les autres tenteront de structurer une pensée politique en contestation à celle de François Hollande.

L'objectif n'est certainement pas de faire sécession

Christian Paul
Partager la citation

Malgré les désaccords politiques, l'organisation de cette réunion ne devrait pas perturber outre mesure l'université d'été du PS. "L'objectif n'est certainement pas de faire sécession", a déclaré Christian Paul au Figaro. L'élu a choisi le lieu et la date en fonction pour permettre aux militants qui le souhaitent de participer aux deux événements.  

Au total, 4.000 militants socialistes sont attendus pendant ces trois jours à La Rochelle. À 50 euros le ticket d'entrée, 75 euros avec deux repas, on dépasse les 200.000 euros de revenus, sans compter les produits dérivés made in France. C'est peut-être une goutte d'eau dans l'océan mais il faut bien remplir les caisses alors que les dotations aux partis politiques ont baissé de 10%.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Université d'été PS Parti socialiste Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants