1 min de lecture Politique

"Un quart des Français en logement social, c'est un objectif absurde", estime le maire de Saint-Maur-des-Fossés

REPLAY / INVITÉ RTL - Le gouvernement veut donner aux préfets le pouvoir de se substituer aux maires qui ne respectent pas les quotas de logements sociaux. Une disposition que critique Sylvain Berrios, député-maire (LR).

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"Un quart des Français en logement social, c'est un objectif absurde" Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

C'est l'une des principales mesures annoncées lors du comité interministériel présidé ce lundi 26 octobre aux Mureaux (Yvelines) par le Premier ministre. Les maires des communes qui ne respectent pas les obligations de la loi SRU (Solidarité renouvellement urbains) pourront perdre leur droit d'attribution des HLM au profit des préfets. Le député-maire Les Républicains Sylvain Berrios critique cette mesure. Selon lui, la gauche a échoué dans les banlieues. "Ce n'est certainement pas en punissant des maires dits de droite qu'on fera en sorte que ça aille mieux dans les villes dites de gauches", assure-t-il.

Une "punition" qui apparaît comme un non-sens pour Sylvain Berrios, qui explique n'avoir plus de place dans sa ville, où la densité est de 6.600 habitants au km².  L'édile de droite, à la tête de l'une des 35 villes qui respecteraient le moins bien la loi, juge également cette décision comme un effet d'annonce à la veille des élections régionales. Il estime par ailleurs "absurde" l'obligation de 25% de logements sociaux dans les communes de France : "Je ne suis pas récalcitrant, je dis simplement que considérer l'objectif en logement, c'est qu'un quart des Français habite dans un logement social, c'est un objectif absurde".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Logement Urbanisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants