1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. UMP : un prêt de 500.000 euros met le parti dans l'embarras
1 min de lecture

UMP : un prêt de 500.000 euros met le parti dans l'embarras

La 51e fortune de France avait décidé d'accorder un prêt de 500.000 euros au parti à l'époque dirigé par Jean-François Copé, en 2013.

Un podium de l'UMP (Illustration)
Un podium de l'UMP (Illustration)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Marie-Pierre Haddad

En 2013, la 51e fortune de France, Jean-Pierre Savare président d'Oberthur France, aurait prêté 500.000 euros à l'UMP, à des conditions avantageuses. Selon une information révélée par Mediapart, il a souhaité venir en aide à Nicolas Sarkozy, qui a été condamné à rembourser le dépassement de ses frais de campagne en 2012.

"Ce 'sarkozyste de première bourre' (selon son ami le député Bernard Debré) (…) a vite découvert que la loi interdisait les dons supérieurs à 7.500 euros. Jean-Pierre Savare s’est donc rabattu sur un prêt à l’UMP d’un demi-million d’euros, d'une durée de dix ans. Un 'Sarkothon' parallèle à lui tout seul", explique le site.

Un taux dérisoire et un calendrier de remboursement lâche

Le contrat signé le 22 août 2013 que s'est procuré Mediapart met en avant des clauses de confidentialité "inscrite noire sur blanc", un taux d'intérêt "minime consenti par l'industriel (0,536%)" et un "calendrier de remboursement particulièrement lâche". Le début du remboursement ne devrait commencer que fin 2017, voire début 2018. À noter aussi qu'au même moment, Jean-François Copé empruntait 3 millions d'euros au groupe UMP à l'Assemblée nationale.

Après la démission de Jean-François Copé à cause des révélations de Jérôme Lavrilleux sur l'affaire Bygmalion, le triumvirat composé d'Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin s'est interrogé sur la légalité de ce prêt et ses clauses inédites. Le trésorier du Parti socialiste soulève un "mélange des genres malsains" ainsi qu'un "contournement de la loi". L'ancien trésorier d'Eva Joly craint, quant à lui, que ce prêt soit "un don détourné".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/