1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Ukraine : qui sont les trois principaux opposants au régime
2 min de lecture

Ukraine : qui sont les trois principaux opposants au régime

PORTRAITS - Les opposants ukrainiens ont tous en commun le désir de voir Vicktor Ianoukovitch quitter le pouvoir. Mais ils ne sont pas tous pro-européens, et sont représentés par 3 dirigeants principaux.

Les leaders de l'opposition en Ukraine, Vitali Klitschko, Oleg Tiagnibok et Arseni Iatseniouk, le 25 janvier 2014 à Kiev.
Les leaders de l'opposition en Ukraine, Vitali Klitschko, Oleg Tiagnibok et Arseni Iatseniouk, le 25 janvier 2014 à Kiev.
Crédit : AFP / GENYA SAVILOV
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière

Les Ukrainiens sont dans la rue depuis plusieurs mois, après la signature par le président Viktor Ianoukovitch d'un traité rapprochant le pays de la Russie. Pour ne pas de leur voisin de l'Est, les militants pro-européens se sont alors mobilisés, rejoints par une frange nationaliste. Voici les portraits des trois leaders principaux.

Vitali Klitschko, le populaire rival de Ianoukovitch

Vitali Klitschko, à Kiev le 15 décembre 2013
Vitali Klitschko, à Kiev le 15 décembre 2013
Crédit : AFP

Il est l'un des fer de lance de l'opposition. Ancien boxeur de 42 ans au physique imposant (2,02 mètres pour 144 kg) s'est déclaré ouvertement candidat lors de la prochaine élection présidentielle, mettant ainsi un terme à sa carrière sportive.

Vitali Klitschko est à la tête du parti Udar (Coup). Cette formation libérale et pro-européenne a obtenu près de 14% aux élections législatives de 2012, devenant ainsi la 3e force politique du pays.

Depuis que la mobilisation s'est radicalisée, et que forces de l'ordre et manifestants s'affrontent violemment, Vatali Klitschko ne cesse d'appeler au calme.

Arseni Iatseniouk, l'héritage de la Révolution orange

Arseni Iatseniouk (à droite) est l'un des principaux opposants ukrainiens, avec Catherine Ashton, en en photo avec la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton (à gauche)
Arseni Iatseniouk (à droite) est l'un des principaux opposants ukrainiens, avec Catherine Ashton, en en photo avec la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton (à gauche)
Crédit : AFP
À lire aussi

Le parti Batkivchtchina (Patrie) représente la frange historique de l'opposition. A sa tête : Arseni Iatseniouk, qui s'est engagé en politique au moment de la Révolution orange de 2004. Il a ensuite été ministre de l'Économie et des Affaires étrangères, ainsi que président du parlement ukrainien.

Cet avocat de formation est un proche de Ioulia Timochenko, ancien-Premier ministre et figure historique de l'opposition. Cette dernière est en prison depuis 2011, après avoir été condamnée à sept ans ferme pour "abus de pouvoir." Depuis sa geôle, Timochenko a demandé "la mise à l'écart immédiate de Ianoukovitch."

Oleg Tiagnibok, l'ultra-nationaliste

Oleg Tiagnibok, opposant ukrainien
Oleg Tiagnibok, opposant ukrainien
Crédit : Capture d'écran / Euronews - YouTube (DR)

Une autre partie de l'opposition est constituée de militants nationalistes. Ils sont représentés par est Oleg Tiagnibok et le parti Svoboda (Liberté).

Ce dernier, un chirurgien de formation, a déjà dérapé plusieurs fois en tenant des propos antisémites et ultranationalistes, qu'il avait ensuite tenté d’atténuer. S'il a en commun le sentiment anti-russe avec les deux opposants cités plus haut, il ne partage pas leur désir de sa rapprocher de l'Europe. Sa formation politique, qui s'appelait "Parti social-national d'Ukraine" jusqu'en 2004, avait récolté 10,5% des voix deux ans plus tôt.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/