1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Toulouse : manifestation contre la venue de Jean-Marie Le Pen
1 min de lecture

Toulouse : manifestation contre la venue de Jean-Marie Le Pen

Un collectif contre l'extrême-droite a manifesté à Toulouse ce samedi pour protester contre la venue de Jean-Marie Le Pen.

Environ 70 personnes se sont rassemblées à Toulouse pour protester contre la venue de Jean-Marie Le Pen ce samedi 15 mars.
Environ 70 personnes se sont rassemblées à Toulouse pour protester contre la venue de Jean-Marie Le Pen ce samedi 15 mars.
Crédit : AFP / REMY GABALDA
La rédaction numérique de RTL & AFP

Environ soixante-dix manifestants ont manifesté ce samedi 15 mars à Toulouse pour protester contre la venue de , président d'honneur du Front national. Les manifestants se sont réunis symboliquement devant l'ancienne maison d'arrêt Saint-Michel pour rappeler que "c'est là qu'avait été guillotiné, en 1943, le militant communiste et résistant Marcel Langer, juif polonais". "Ensemble, reprenons les valeurs de la Résistance", a lancé l'avocat Pascal Nakache, président de la section toulousaine de la Ligue des droits de l'homme (LDH).

"Pour nous, le FN ne sera jamais un parti comme les autres", a-t-il expliqué à l'AFP. "Nous continuerons toujours de dénoncer ses idées réactionnaires et xénophobes alors qu'une part croissante de la population est séduite par le discours très habile de Marine Le Pen qui vend du rêve pour cacher le cauchemar que le FN nous prépare".

Des mots-croisés xénophobes diffusés par le candidat FN

Le conseiller municipal sortant Jean-Christophe Sellin (Parti de gauche) a fustigé le candidat FN à Toulouse, Serge Laroze: "il fait des mots croisés dans la pure filiation fasciste et je pèse mes mots", a-t-il dit. Serge Laroze, conseiller régional de Midi-Pyrénées, avait récemment diffusé dans ses tracts et sur internet une grille de mots croisés dont les définitions ciblaient avec insistance les gens du voyage, les musulmans et certains quartiers de Toulouse définis comme "centre du recrutement du Jihad" ou "drive-in" de la drogue.

Le meeting de Serge Laroze cet après-midi doit être placé sous haute surveillance policière, les militants de l'Union antifasciste toulousaine (UAT) ayant appelé à manifester à proximité.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/