1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la gauche : Pinel reconnaît "des proximités fortes avec Valls"
1 min de lecture

Primaire de la gauche : Pinel reconnaît "des proximités fortes avec Valls"

INVITÉE RTL - La présidente du Parti radical de gauche, candidate à la primaire de la gauche, espère "faire le meilleur score possible".

Sylvia Pinel, invitée de RTL Soir, mardi 3 janvier 2017
Sylvia Pinel, invitée de RTL Soir, mardi 3 janvier 2017
Crédit : Essia Lakhoua / RTL
Primaire de la gauche : Pinel reconnaît "des proximités fortes avec Valls"
05:21
Primaire PS : Sylvia Pinel reconnaît "des proximités fortes avec Manuel Valls"
05:23
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Après Manuel Valls et Vincent Peillon qui ont dévoilé leur projet présidentiel dans le cadre de la primaire de la gauche, Sylvia Pinel annoncera jeudi 5 janvier son programme. Au micro de RTL ce mardi 3 janvier, l'ancienne ministre de l'Artisanat a reconnu "des proximités fortes avec Manuel Valls, puisque nous avons travailler ensemble, lorsque j'étais ministre du Logement. Il était ministre de l'Intérieur lorsque j'étais ministre de l'Artisanat et du Tourisme. Et nous avons beaucoup travaillé ensemble et j'ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec lui". Pas question donc de se rapprocher d'Emmanuel Macron, qui souhaite "s'affranchir des partis politiques".

L'ancienne ministre du Logement avait été investie mercredi 14 décembre par son parti pour participer à la primaire organisée par le PS, dans laquelle elle est la seule femme candidate. "Je ne suis pas là pour faire des pronostics, je suis là pour faire le meilleur score possible." Pour ce faire, Sylvia Pinel mise sur des sujets de société à l'image du droit de vote des étrangers aux élections locales, le droit à l'euthanasie, la légalisation du cannabis... Mais pas seulement. "Nous avons toujours prôné la liberté d'entreprendre". Le projet qu'elle présentera le 5 janvier a pour ambition de "réconcilier les entreprises et les salariés, les rendre plus compétitives."

À moins d'un mois des deux scrutins, qui auront lieu les 22 et 29 janvier, la campagne monte donc en régime pour les sept candidats retenus par la Haute autorité. Pour se convaincre qu'une déroute à la présidentielle puis aux législatives n'est pas inéluctable, la direction du PS mise sur l'impulsion de la primaire, en s'appuyant sur l'exemple du scrutin de 2011 qui avait réuni près de 2,7, puis 2,9 millions de votes aux premier et second tours, et porté François Hollande à l'Elysée. À Solférino, on espère cette fois-ci entre 1,5 et 2 millions d'électeurs.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/