1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Sur RTL, Dominique de Villepin met en garde Emmanuel Macron sur les retraités
1 min de lecture

Sur RTL, Dominique de Villepin met en garde Emmanuel Macron sur les retraités

LE GRAND JURY - L'ancien Premier ministre estime que "jouer une classe d'âge contre les retraités, ce n'est pas non plus, politiquement, une bonne chose".

Dominique de Villepin invité du "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI"
Dominique de Villepin invité du "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI"
Crédit : RTLnet
Le Grand Jury de Dominique de Villepin
00:52:02
Le Grand Jury du 18 mars 2018
00:52:08
Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron va-t-il trop loin avec les retraités ? "Les retraités ne sont ni des assistés, ni des privilégiés. Aujourd'hui à partir de 1.200 euros, ils ont le sentiment qu'ils sont montrés du doigt. Ce n'est sans doute pas une bonne chose, ni pour eux, ni pour personne. L'idée de jouer une classe d'âge contre les retraités, ce n'est pas non plus, politiquement, une bonne chose", a indiqué Dominique de Villepin. 

Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, ce dimanche 18 mars, l'ancien Premier ministre estime que "dans un pays qui a souvent eu le sentiment du blocage, d'avoir du mal à se transformer et à changer, il a engagé une transformation des esprits. Je crois que c'est l'essentiel. À partir de là, il y a une méthode qui consiste à mettre tous les dossiers des réformes sur la table et provoquer une sorte d'effet de sidération".

Une mise en garde adressée à Emmanuel Macron

Sans vouloir pour autant "distribuer les bons et les mauvais points", Dominique de Villepin ajoute : "Mon inquiétude aujourd'hui, c'est que nous sommes dans un temps nouveau, nous allons bientôt entrer dans la deuxième année du quinquennat. Il faut faire attention à ce que les oppositions ne se cristallisent pas. Nous avons un président qui a une intuition très forte sur la façon de gouverner. Il a voulu marquer le retour d'une certaine autorité". 

Néanmoins, il précise que l'on "peut pas se contenter de l'autorité et de la modernité (...) Il doit montrer sa capacité empathique, c'est le défi qu'il a. Faire des réformes, dormir quatre heures par nuit, travailler en petite équipe... c'est possible pendant quelques mois, mais le risque c'est que l'on reste isolé, solitaire, arrogant et coupé d'un certain nombre de réalités". 

À écouter aussi

D'après lui, Emmanuel Macron "a choisi de redonner de l'autorité à la fonction, malheureusement le risque c'est que plus les réformes et les décisions se multiplient, plus on retiendra cette image autoritaire. Dans notre pays, ça créé un certain nombre d'opposition et de résistance".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/