1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Suppression des cotisations familiales : François Hollande surévalue l'économie pour les entreprises
1 min de lecture

Suppression des cotisations familiales : François Hollande surévalue l'économie pour les entreprises

DÉCRYPTAGE - François Hollande a annoncé une économie de 30 milliards d'euros avec la fin des cotisations familiales pour les entreprises, en réalité ce serait deux ou trois fois moins.

François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Élysée, le 14 janvier 2014
François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Élysée, le 14 janvier 2014
Crédit : AFP / Alain Jocard
Marie-Bénédicte Allaire & La rédaction numérique de RTL

Le juste prix. François Hollande a annoncé une économie de 30 milliards d'euros par an pour les entreprises d'ici 2017 avec la fin des cotisations familiales. En réalité l'économie réalisée ne serait que de 10 à 15 milliards d'euros par an.

Un dispositif fiscal en chasse un autre

De fait, on ne peut pas prendre la suppression des cotisations familiales comme une mesure à part. François Hollande a lié ces allègements à une future évolution du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) qui doit permettre l'an prochain une économie de 20 milliards d'euros pour les entreprises. Le CICE devrait être transformé en baisse des cotisations dès 2016.

Donc pour atteindre les 30 à 35 milliards d'euros de cotisations familiales dont seront déchargées les entreprises il faut actuellement prendre en compte les 20 milliards du CICE - un dispositif déjà existant-. Dès lors, la baisse de charges supplémentaire n'est que de l'ordre de 10 à 15 milliards d'euros et non pas le double, voire le triple comme l'annonce François Hollande.

La rédaction vous recommande

Un effort insuffisant pour les entreprises

Pour le monde de l'entreprise, l'effort est alors insuffisant. 10 à 15 milliards d'économie ce n'est pas grand chose. Pierre Gataz, le président du Medef, "salue le mouvement vers l'emploi et donc la compétitivité de l'entreprise" mais il précise "je ne sais pas encore tout à fait de quoi on parle."

"Si nous ne parlons que d'une dizaine de milliards d'euros à trouver ce n'est pas l'Everest c'est la Buttes aux Cailles"

Pierre Gattaz
À lire aussi

Le patron des patrons utilise l'image de la montagne à gravir. Pour gagner "l'Everest (...) il faut enlever une centaine de milliards". A contrario "Si nous ne parlons que d'une dizaine de milliards d'euros à trouver ce n'est pas l'Everest c'est la Buttes aux Cailles" conclut Pierre Gattaz.

À écouter

Suppression des allocations familiales pour les entreprises
00:01:43
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/