1 min de lecture La France insoumise

Stéphane Poussier, ex-candidat FI, déféré au parquet pour apologie du terrorisme

L'ex-candidat de la France Insoumise est présenté mardi 27 mars au parquet de Lisieux. Stéphane Poussier avait publié deux tweets se réjouissant de la mort d'Arnaud Beltrame après la prise d'otages dans un Super U à Trèbes.

La France Insoumise (image d'illustration)
La France Insoumise (image d'illustration) Crédit : THIERRY ZOCCOLAN / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Stéphane Poussier, qui s'était félicité dans plusieurs tweets du décès du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, sera présenté mardi 27 mars au parquet de Lisieux. Interpellé dimanche 25 mars pour apologie du terrorisme, l'ancien candidat de la France insoumise aux législatives du Calvados pourrait ensuite faire l'objet d'une comparution immédiate à partir de 13 heures à Lisieux (Calvados).

Lundi, le parquet de Lisieux avait prolongé la garde à vue de Stéphane Poussier pour une durée maximum de 24 heures. La peine maximale encourue pour ce type de délit est de 7 ans de prison et de 100.000 euros d'amende.

Selon l'avocate de M. Poussier, Floriane Gabriel, citée par France Bleu Calvados-Orne, "Monsieur Poussier se prévaut de la liberté d'expression et d'opinion et il conteste la qualification d'apologie du terrorisme."  

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon à la sortie de son audition dans les locaux de la police anticorruption le 18 octobre 2018 La France insoumise
Jean-Luc Mélenchon : pourquoi deux informations judiciaires ont été ouvertes ?

Des tweets condamnés par la France Insoumise

Les tweets faisant référence au meurtre d'Arnaud Beltrame, qui a donné sa vie pour celle d'une otage lors des attaques dans l'Aude le 23 mars, ont été condamnés de façon unanime. Depuis, son compte a été désactivé.

L'ex-candidat FI avait écrit sur Twitter: "À chaque fois qu'un gendarme se fait buter (...) je pense à mon ami Rémi Fraisse", un jeune militant écologiste tué en 2014 par une grenade tirée par un gendarme. "Là, c'est un colonel, quel pied ! Accessoirement, encore un électeur de Macron en moins", avait-il ajouté. 

Les tweets ont été dénoncés par son ancien mouvement, la France Insoumise et par son leader Jean-Luc Mélenchon. Selon la France Insoumise, M. Poussier a été exclu du parti dès samedi.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Trèbes Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792789837
Stéphane Poussier, ex-candidat FI, déféré au parquet pour apologie du terrorisme
Stéphane Poussier, ex-candidat FI, déféré au parquet pour apologie du terrorisme
L'ex-candidat de la France Insoumise est présenté mardi 27 mars au parquet de Lisieux. Stéphane Poussier avait publié deux tweets se réjouissant de la mort d'Arnaud Beltrame après la prise d'otages dans un Super U à Trèbes.
https://www.rtl.fr/actu/politique/stephane-poussier-ex-candidat-fi-defere-au-parquet-pour-apologie-du-terrorisme-7792789837
2018-03-27 11:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DLCO8rHBkeOl6wd_3ignjA/330v220-2/online/image/2018/0324/7792764656_un-ex-candidat-de-la-france-insoumise-se-rejouit-de-la-mort-d-arnaud-beltrame-image-d-illustration.jpg