1 min de lecture Justice

Nicolas Sarkozy, mis en examen, dénonce une "campagne de calomnies"

"Le Figaro" révèle ce que l''ancien Président a dit aux magistrats lors de sa comparution à l'issue de sa garde à vue. Nicolas Sarkozy a été mis en examen mercredi 21 mars pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens".

>
Mise en examen de Nicolas Sarkozy : ce qu'il a dit Nicolas Sarkozy aux juges Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : Olivier Boy | Durée : | Date :
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et Olivier Boy

"Depuis mars 2011, je vis l'enfer de cette calomnie." Mis en examen dans le cadre l'affaire du financement illégal de sa campagne présidentielle de 2007 par le dictateur libyen Mouammar Kadhafi, Nicolas Sarkozy continue de nier les accusations en bloc. Le Figaro s'est procuré les propos que l'ex-Président a confié aux juges à l'issue de sa garde à vue.

"Pendant les 24 heures de ma garde à vue, j'ai essayé avec toute la force de conviction qui est la mienne de montrer que les indices graves et concordants qui sont la condition de la mise en examen n'existaient pas", a expliqué Nicolas Sarkozy avant de demander à être placé sous le statut de témoin assisté

"Les déclarations M. Kadhafi, de sa famille et de sa bande n'ont commencé que le 11 mars 2011 (...) C'est à ce moment-là et jamais avant que la campagne de calomnies a commencé." s'est défendu l'ancien président. Il a assuré qu'il n'y avait "aucune preuve matérielle" permettant de le mettre en cause.

L'intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine l'accuse également sans preuves, dit-il aussi, soulignant qu'"il est avéré à de multiples reprises qu'il a touché de l'argent de l'État libyen". "À propos de M. Takieddine, je voudrais vous rappeler qu'il ne justifie durant cette période 2005-2011 d'aucun rendez-vous avec moi", ajoute l'ancien président de la République.

À lire aussi
Une cour d'assises (illustration) bébé
Côte-d'Or : un homme condamné à 15 ans de réclusion pour le viol de son bébé

Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Libye Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants