2 min de lecture Immigration

Sans titre de séjour, le président des Jeunes UMP quitte son poste

Le président des Jeunes Populaires de l'UMP Stéphane Tiki, Camerounais sans titre de séjour, annonce se mettre en congé de la présidence.

Des jeunes populaires en 2012 (illustration).
Des jeunes populaires en 2012 (illustration). Crédit : AFP / LIONEL BONAVENTURE
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Stéphane Tiki, Camerounais sans titre de séjour mais qui assure avoir fait une demande de naturalisation française, a annoncé qu'il se mettait "en congé" de la présidence des Jeunes Populaires de l'UMP, poste qu'il occupait depuis décembre.

La décision du jeune homme de 27 ans fait suite à un article du Canard Enchaîné à paraître mercredi selon lequel il vit en France depuis dix ans et est sans papiers. Une affirmation "inexacte et mensongère", affirme l'intéressé, sans pour autant dire qu'il est en règle.

"Ce que je peux lire dans la presse sur la situation me concernant est inexact et mensonger. Il n'y a en réalité aucun sujet", affirme Stéphane Tiki dans un message qui a également été posté sur sa page Facebook.

Capture d'écran du message Facebook de Stéphane Tiki.
Capture d'écran du message Facebook de Stéphane Tiki.

"Une polémique infamante"

Selon lui, "c'est une polémique infamante". "Ma sœur est française, mes parents ont été mariés en France par Jacques Chirac, j'ai fait mes études en France", argumente-t-il.

À lire aussi
Présidentielle américaine
Trump revendique la victoire : souvenirs d'une stratégie aussi utilisée au PS et à l'UMP

"Je suis engagé à l'UMP, depuis 2006, parce que j'aime la France et pour défendre ses valeurs comme le travail et le mérite. Je n'ai pas attendu d'obtenir la nationalité française pour m'engager pour ce pays que j'aime. Je vis en France, j'ai étudié au lycée français et en France, je travaille en France. Je respecte les institutions et surtout j'aime profondément la France", insiste le jeune homme.

"Tant pour garantir l'issue favorable de ma demande, que pour assurer la sérénité de l'action des Jeunes Populaires, j'ai décidé de me mettre en congé de sa direction. Mon engagement au service de la France et de ma famille politique reste intact, sincère et entier", assure-t-il.

Twitter réagit

Quelques minutes plus tôt, la présidente des Jeunes Socialistes, Laura Slimani, avait ironisé sur Twitter : "Dites à @stephanetiki qu'il peut compter sur les @JeunesSocialistes pour se battre pour sa régularisation #RégularisezStephaneTiki".

D'autres twittos mettaient en opposition la situation personnelle de Stéphane Tiki et la position très ferme de l'UMP sur les sans-papiers.

Stéphane Tiki voulait se présenter aux élections régionales de décembre

Stéphane Tiki avait été nommé président des Jeunes Populaires le 17 décembre 2014, lors de leur bureau politique réuni par Nicolas Sarkozy, président de l'UMP.

Membre de la Droite forte, courant sarkozyste de l'UMP dirigé par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, Stéphane Tiki était jusqu'alors délégué national des Jeunes et secrétaire national de l'UMP.

Dans son édition à paraître mercredi, l'hebdomadaire satirique affirme également que Stéphane Tiki avait fait part en décembre aux Jeunes Populaires de sa volonté d'être candidat aux élections régionales de décembre.

En tant qu'étranger, il peut bien entendu être président des Jeunes Populaires, mais ne peut en aucun cas prétendre à des fonctions électives.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Sans-papiers UMP
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants