1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Retraites : Gattaz réclame l'abrogation du compte pénibilité
1 min de lecture

Retraites : Gattaz réclame l'abrogation du compte pénibilité

Le président du Medef demande "l'abrogation pure et simple" du compte pénibilité, mesure phare de la réforme des retraites.

Pierre Gattaz, le 27 août 2014 à l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas.
Pierre Gattaz, le 27 août 2014 à l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas.
Crédit : FRED DUFOUR / POOL / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le Medef s'est une nouvelle fois exprimé contre la mise en oeuvre du compte pénibilité, mesure phare de la réforme des retraites Publiés vendredi 10 octobre au Journal officiel, les décrets pour la mise en oeuvre du compte pénibilité vont "augmenter le coût du travail", a déclaré Pierre Gattaz lors de sa conférence de presse mensuelle. Selon le patron du Medef, ces décrets sont "très difficiles à mettre en place, inapplicables et anxiogènes", en particulier dans les PME.

Le compte pénibilité va commencer à se mettre en place dès 2015. Dès le 1er janvier, les salariés exposés à quatre facteurs de pénibilité pourront obtenir des points qui leur permettront de se former, de travailler à temps partiel ou de partir plus tôt à la retraite. Ces facteurs sont le travail de nuit, le travail répétitif, en horaires alternants ou en milieu hyperbare (comme les travaux sous-marins).

Les six autres facteurs (postures pénibles, manutentions manuelles de charges, agents chimiques, vibrations mécaniques, températures extrêmes, bruit) ne doivent entrer en vigueur que le 1er janvier 2016. Pierre Gattaz a aussi souhaité que le gouvernement rouvre le dossier des retraites, estimant que la réforme de janvier 2014 était "une non-réforme".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire