1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : "Hamon a fabriqué Le Pen au deuxième tour", selon le camp Mélenchon
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : "Hamon a fabriqué Le Pen au deuxième tour", selon le camp Mélenchon

Alexis Corbière, porte-parole de l'ex-candidat, a fustigé la fin de campagne du socialiste, et a accusé le PS d'avoir "sous-entendu des choses indignes", concernant La France insoumise.

Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon
Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Léa Stassinet

Jean-Luc Mélenchon ne divulguera pas son choix personnel pour le second tour de l'élection présidentielle. Et la consultation lancée auprès des militants "La France insoumise" n'y changera rien. "Dans notre mouvement, il y aura plusieurs opinions", qui seront publiées le 2 mai, a expliqué lors d'une conférence de presse le porte-parole du candidat, Alexis Corbière, mais il faut "faire la différence entre un choix intime et un choix politique". Mais cette position du leader de la France insoumise, arrivé quatrième à l'issue du premier tour passe mal, notamment dans les rangs du PS, qui lui a appelé à voter pour Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen

Invité sur LCI, Alexis Corbière ne s'est pas montré très tendre envers les occupants de la rue de Solférino. "Qui nous a critiqué ? Monsieur Sapin ? Madame El Khomri ? Je m'honore que ces gens-là ne soient pas d'accord avec moi, ce sont des fabricants de vote FNMadame El Khomri a à son actif le fait que l'extrême-droite soit au deuxième tour. Et elle ose nous faire la leçon ?", fustige-t-il. 


Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon ne s'est pas arrêté là. Il s'est ensuite attaqué à Benoît Hamon, qu'il a accusé de ne pas avoir respecté le pacte de non-agression qui le liait au candidat de La France insoumise. "À quoi a servi (...) le fait qu'il utilise ses dernières journées, notamment son meeting à la République, pour nous insulter et dire que nous avions un problème avec la démocratie ? Lui il l'a fabriquée, Marine Le Pen au deuxième tour", estime Alexis Corbière. 

Il ajoute même que les "600.000 voix" qu'il a manqué à Jean-Luc Mélenchon, "(c'était) des gens qui auraient pu voter pour nous plutôt que de perdre leur temps à voter pour le candidat du Parti socialiste". "Le Parti socialiste n'a servi à rien si ce n'est à nuire à cette campagne", a-t-il ajouté. Il donne même un exemple : selon le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, le PS a "sous-entendu des choses indignes, comme le fait que nous avions une complaisance à l'égard de la Tchétchénie au sujet du sort des homosexuels, alors que justement, nous l'avions dénoncé". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/