1 min de lecture Compte pénibilité

Report du compte pénibilité : "Ce n'est pas un cadeau au patronat", affirme Rebsamen

LA PETITE PHRASE - Le ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social répond aux syndicats qui s'indignent que le gouvernement ait donné gain de cause au Medef en reportant partiellement la mise en place du compte pénibilité.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
VIDÉO - Conférence sociale : "Il y a des postures et de la tension", dit Rebsamen Crédit Image : Damien Rigondeaud / RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Fanny Bonjean
Fanny Bonjean
Journaliste RTL

La conférence sociale s'ouvre ce lundi 7 juillet dans un climat de tensions. Patronats et syndicats ont menacé tout à tour de boycotter les négociations. Undes points d'achoppement est le compte pénibilité. Manuel Valls a décidé de repousser sa mise en place d'un an pour la majorité des salariés concernés, donnant ainsi gain de cause au Medef. Les syndicats s'en indignent et accusent le gouvernement d'être trop bienveillant à l'égard des patrons.

Mais François Rebsamen l'affirme au micro de RTL : "Le report du compte pénibilité n'est pas un cadeau au patronat."

Il insiste sur le fait que l'ouverture des droits se fera bien au 1er janvier 2015, comme prévu initialement. Le report d'un an ne concerne que certains critères de pénibilité. Et le ministre du Travail le justifie par la complexité de la mise en oeuvre de ce compte. "Pour que cela puisse s'appliquer réellement, dans les petites entreprises et le secteur du bâtiment, c'est très compliqué donc on veut le simplifier", explique-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Compte pénibilité François Rebsamen Conférence sociale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants