3 min de lecture Gouvernement

Remaniement : qui est Marc Fesneau, le successeur de Christophe Castaner ?

PORTRAIT - Le président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale a été nommé ministre en charge des relations avec le Parlement. Il succède à Christophe Castaner.

Marc Fesneau
Marc Fesneau Crédit : Thomas Samson / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Le retour du MoDem au gouvernement. Le nouveau gouvernement d'Édouard Philippe a été dévoilé, ce mardi 16 octobre. Après les démissions de François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard en 2017, seule Jacqueline Gourault (nommée ministre de la Cohésion des territoires ndlr) représentait encore le parti centriste.

Marc Fesneau a été nommé ministre chargé d'État aux relations avec le Parlement. Il succède ainsi à Christophe Castaner, à un poste très stratégique. Proche de François Bayrou, le nouveau ministre est réputé pour bien maîtriser les dossiers relatifs aux collectivités. Comme le souligne Le Monde, ce député est un élu 'rural, et veuillez m’excuser, chasseur', comme il s’est lui-même présenté à Guidel, le 23 septembre". 

À mi-chemin entre l'ancien et le nouveau monde, le ministre en charge des Relations avec le Parlement a été secrétaire d'État du MoDem de 2010 à 2017. "Il a aussi été le collaborateur parlementaire de Jacqueline Gourault pendant une quinzaine d'années, quand celle-ci était sénatrice", ajoute le journal. Ce père de trois enfants est resté très proche de la ministre qui le considère comme un fils.

À lire aussi
La cathédrale Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie du 15 avril 2019 Incendie à Notre-Dame
Notre-Dame : Stéphane Bern inquiet des ordonnances que prendra le gouvernement

Populaire chez les Marcheurs

Marc Fesneau est assez populaire au Palais Bourbon jusque chez les "marcheurs". Il a récolté 86 voix, bien au-delà de celles des 46 députés centristes, lors de l'élection mi-septembre du nouveau président de l'Assemblée, remportée par Richard Ferrand (REM). 
 
Candidat de dernière minute pour rappeler que le MoDem est l'un des deux "piliers" de la majorité, il s'était dit "surpris" par ce score. Derrière cette "humilité" d'un "gars simple qui est monté" et de culture démocrate chrétienne, selon une source parlementaire, d'autres décrivent "un ambitieux" qui ne fait pas l'unanimité dans le parti et pourrait à terme faire de l'ombre à François Bayrou. 

Le président du MoDem ne tarit pas d'éloges : Marc Fesneau est "fidèle, engagé, vaillant et estimable", "il est depuis dix ans ans l'un des piliers de notre mouvement, l'un des membres du commando qui a traversé les années difficiles", vante-t-il à l'AFP, soulignant leur "lien de confiance" et leur "même sensibilité à la ruralité". 

Pilier du MoDem

Après avoir grandi à Paris, Marc Fesneau s'est installé à Marchenoir, commune de quelque 600 habitants de la Beauce dont sa famille est originaire, et travaille comme directeur du développement local de la chambre d'agriculture de son département. Il devient conseiller municipal en 1995, à 24 ans, adhère à l'UDF puis au MoDem.  
                   
Élu conseiller régional du Centre en 2004, maire de Marchenoir en 2008, et tête de liste du MoDem pour les régionales de 2010, il est promu la même année secrétaire général du parti.  Lors de la campagne présidentielle de François Bayrou en 2012, il joue un rôle important dans la mobilisation des élus. Il dirige aussi l'Institut de formation des élus démocrates

"Si le MoDem existe et a toute sa place, c'est grâce à ses qualités. Beaucoup de choses ont tenu grâce à Marc Fesneau", loue Jacqueline Gourault. Soutenu par En Marche, il est élu député en juin 2017. Et après le renoncement de l'ex-ministre Marielle de Sarnez à briguer la présidence du groupe MoDem, Marc Fesneau la remporte.   

Il a de la finesse politique et sait aplanir les conflits

Jean-Louis Bourlanges, député
Partager la citation

Présent et investi, cet adepte de la chasse dirige d'une "main de fer dans un gant de velours" les députés centristes, aux opinions et tempéraments variés, dit-on au groupe, où l'on s'inquiétait déjà ces derniers jours de sa succession. 

"Il a de la finesse politique et sait aplanir les conflits", salue Jean-Louis Bourlanges. "Difficile de lui trouver des défauts", selon Erwan Balanant, admiratif de son "leadership naturel". 
Un élu d'opposition le juge "assez sympathique" mais allant "un peu au gré du vent". "Pas un capitaine Fracasse", admet-on dans les rangs de la majorité. "Il ne cherche pas les effets de manche", le défend Jacqueline Gourault. 

Les centristes ont peiné à maintes reprises à se faire entendre de l'écrasante majorité REM qui n'a nullement besoin de leurs voix. Ils ont même avec François Bayrou avalé des couleuvres, comme le faible taux de proportionnelle (15%) projeté dans la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron. Marc Fesneau a cependant été embarqué comme rapporteur du volet territoires et procédure parlementaire. Encore une fonction clé à laquelle il faudra le remplacer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Remaniement ministériel MoDem
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795206353
Remaniement : qui est Marc Fesneau, le successeur de Christophe Castaner ?
Remaniement : qui est Marc Fesneau, le successeur de Christophe Castaner ?
PORTRAIT - Le président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale a été nommé ministre en charge des relations avec le Parlement. Il succède à Christophe Castaner.
https://www.rtl.fr/actu/politique/remaniement-qui-est-marc-fesneau-le-successeur-de-christophe-castaner-7795206353
2018-10-16 11:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MZCcboxY4y99wZkVWl7zfQ/330v220-2/online/image/2018/1016/7795207891_marc-fesneau.jpg