1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réforme territoriale : Lille, Rouen et Dijon choisies comme capitales régionales

Réforme territoriale : Lille, Rouen et Dijon choisies comme capitales régionales

Le gouvernement vient de présenter la liste provisoire des villes qui feront office de chefs-lieux des nouvelles régions. La décision définitive sera communiquée avant le 1er octobre 2016.

La carte de France (illustration)
La carte de France (illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

C'est à l'issue du Conseil des ministres de ce vendredi 31 juillet que le gouvernement a communiqué la liste provisoire des chefs-lieux des nouvelles régions. La décision définitive sera communiquée avant le 1er octobre 2016. Rennes (Bretagne), Marseille (PACA), Nantes (Pays de la Loire), Orléans (Centre), Paris (Île-de-France) et Ajaccio (Corse) conservent le rôle qui était le leur avant la réforme territoriale.

Sans surprise, Strasbourg (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine), Bordeaux (Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes), Lille (Nord-Pas-de-Calais), Toulouse (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées), Rouen (Normandie), Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes), Dijon (Bourgogne-Franche-Comté) ont été choisies pour devenir les capitales des nouvelles régions. Le gouvernement va désormais devoir gérer les contestations et les demandes des communes qui n'ont rien obtenu. Amiens, que le Premier ministre a visité cette semaine, et Montpellier font notamment partie de ces villes.

"Ne pas tout centraliser dans la même ville"

La ministre de la Décentralisation, Marylise Lebranchu a fait connaître sa volonté d'éviter le "sentiment d'abandon" de certaines villes. "Attention de ne pas tout centraliser dans la même ville" a-t-elle déclaré. "Ce n'est pas utile, parce qu'un certain nombre de nos administrations doivent avoir des personnels qui se rendent sur les territoires", "il faut des équipes qui ne soient pas trop éloignées de leur lieu de travail", a-t-elle ajouté. 

Pas sûr que la ministre ait réussi à convaincre. Selon un dernier sondage réalisé par l'Ifop, les citoyens sont toujours sceptiques. Les trois quarts des Français ne pensent pas qu'elle simplifiera leur vie quotidienne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/