2 min de lecture Muriel Pénicaud

Réforme du Code du travail : "On touche à une vache sacrée"

LE MAG POL - Après la parution des ordonnances concernant la réforme du Code du travail, les observateurs estiment que la fronde pourrait venir de là où on ne l'attend pas.

Philippe Robuchon et Olivier Mazerolle Le Mag Pol Philippe Robuchon & Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Réforme du Code du travail : "On touche à une vache sacrée" Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP | Crédit Média : Philippe Robuchon,Olivier Mazerolle | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Robuchon
Philippe Robuchon et Olivier Mazerolle

Elle s'annonçait très controversée, et pourtant, la réforme du Code du travail n'a pas été mal accueillie dans le milieu politique. À droite, Xavier Bertrand appelle Les Républicains à voter pour, tandis qu'à gauche, le porte-parole des députés Nouvelle gauche, Boris Vallaud, a annoncé qu'il ne participerait pas aux manifestations contre les ordonnances réformant le Code du travail. 

Invitée du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCIla ministre du Travail Muriel Pénicaud est venue défendre sa réforme ce dimanche 3 septembre. Et ce qui a étonné, c'est "son optimisme". "Ce n'est pas dit comme ça aussi clairement, pour ne pas démontrer une certaine arrogance auprès des syndicats, mais on sent bien que l'humeur est plutôt légère au gouvernement, et elle l'a très bien dit : c'est quasiment fait. On a l'impression que cette loi devrait passer comme une lettre à la poste", explique Benjamin Sportouch, qui a mené l'entretien. 

Pour Olivier Mazerolle, "frappé par la sérénité de Muriel Pénicaud", on assiste à un "changement d'ambiance depuis l'interview d'Emmanuel Macron", donnée au Point. "Subitement il dit des choses, il assène des mesures pas forcément populaires mais qui tiennent compte de ce qu'il a dit dans la campagne". "Ils donnent l'impression tous les deux de croire qu'ils détiennent la clé de l'efficacité. C'est mieux pour la réussite éventuelle que de se préoccuper des sondages et de la popularité", poursuit la signature de RTL.

Peut-être que l'opposition ne viendra pas de là où on l'attend

Christophe Jakubyszyn
Partager la citation

Attention en revanche à ne pas se réjouir trop tôt. "Est-ce que l'accueil relativement consensuel et positif donné à la loi dans le milieu politique au sens large est le reflet de ce que pensent les Français ? Il peut y avoir une cristallisation", indique Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du Figaro Magazine. "On touche à une vache sacrée", rappelle Christophe Jakubyszyn, chef du service politique de TF1. "L'idée du gouvernement, c'est qu'en facilitant les licenciements, vous facilitez l'embauche mais cela ne vient que dans un second temps". Pour le journaliste, "nous ne sommes pas à l'abri d'une coalition de mécontents : les lycéens quand ils rentreront à l'école, les étudiants après leur rentrée à l'université... Peut-être que l'opposition ne viendra pas de là où on l'attend", conclut-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Muriel Pénicaud Code du travail Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789948629
Réforme du Code du travail : "On touche à une vache sacrée"
Réforme du Code du travail : "On touche à une vache sacrée"
LE MAG POL - Après la parution des ordonnances concernant la réforme du Code du travail, les observateurs estiment que la fronde pourrait venir de là où on ne l'attend pas.
https://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-du-code-du-travail-on-touche-a-une-vache-sacree-7789948629
2017-09-03 20:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/T2wMFlGE8kAQIlTWxTopmg/330v220-2/online/image/2017/0831/7789906920_muriel-penicaud-le-31-aout-2017.jpg