2 min de lecture Présidentielle 2017

Primaires, FN, débats télévisés... Hollande particulièrement agacé par la campagne

Le chef de l'État n'est pas content de la façon dont se déroule la campagne pour la présidentielle, et tient à le faire savoir.

François Hollande
François Hollande Crédit : Michal Cizek / AFP
Christophe Guirard

À un mois et demi du premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril, François Hollande a fait part à plusieurs reprises de son agacement envers la campagne électorale actuelle et la plupart de ceux qui y participent. Des primaires aux débats télévisés entre candidats, rien ne semble en ce moment trouver grâce aux yeux du chef de l'État, qui n'a pas hésité à le dire franchement lors d'un conseil des ministres élargi convoqué mercredi 8 mars, comme le rapporte Le Monde.

François Hollande prend également très à cœur la bataille contre le FN, qu'il estime être le seul à mener véritablement, attirant l'attention de ses proches sur le danger très réel d'une victoire du parti d'extrême droite. Il multipliant d'ailleurs actuellement, tout comme son Premier ministre Bernard Cazeneuve, les déplacements en terres "frontistes".

Les primaires

Selon François Hollande, elles "ne correspondent pas à la Ve République" et "affaiblissent les partis" qui y ont recours. Il avait pourtant été désigné candidat socialiste de cette façon en 2011, avant de renoncer le 1er décembre dernier à s'y représenter pour briguer un nouveau mandat.

Les débats télévisés

D'après Le Monde, le chef de l'État n'est pas tendre avec le concept des débats télévisés, dont deux opposeront les candidats à la présidentielle les 20 mars et 20 avril prochains. Il en parle en privé comme d'une idée "épouvantable", "dangereuse" et qui cause un "nivellement par le bas".

La campagne présidentielle

À lire aussi
Emmanuel Macron et Christophe Castaner le 20 mars 2020 violences
Macron : de candidat à président, retour sur ses déclarations sur les violences policières

D'après le président de la République, la campagne "n'a pas vraiment commencé". "La qualité est assez basse", a-t-il également déclaré à ses proches, ajoutant que "les Français ne s'y retrouvent pas pour l'instant, ils pensent qu'on ne s'occupe pas de leurs préoccupations". Une référence, certainement, à l'affaire Fillon et à ses soubresauts.

Le FN

Selon Le Parisien, François Hollande est particulièrement agacé par l'attitude des principaux candidats à la présidentielle envers Marine Le Pen et le parti d'extrême droite. "Je suis le seul à faire campagne contre Le Pen. Il est minuit moins le quart, c'est maintenant qu'il faut se battre", aurait-il déclaré, critiquant les "partis de gouvernement" qui "ne parviennent pas à trouver les bons arguments".

La mauvaise humeur manifeste de François Hollande envers la classe politique peut-elle avoir comme conséquence un retournement de situation totalement inattendu ? Toujours est-il que, selon une information du Parisien, le président de la République bénéficierait de 500 parrainages d'élus mis de côté par son entourage, "au cas où"...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Hollande Primaire PS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants