1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire Les Républicains : Valls et Vallaud-Belkacem en désaccord
3 min de lecture

Primaire Les Républicains : Valls et Vallaud-Belkacem en désaccord

ÉCLAIRAGE - Manuel Valls laisse "libres" les électeurs de gauche quand Najat Vallaud-Belkacem les invite à "ne surtout pas y aller".

Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem le 17 avril 2015 au lycée Léon-Blum de Créteil (Val-de-Marne) (illustration).
Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem le 17 avril 2015 au lycée Léon-Blum de Créteil (Val-de-Marne) (illustration).
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

C'est une des données inconnues de la primaire de la droite. Dans quelle proportion, les électeurs de gauche influenceront-ils le scrutin des 20 et 27 novembre ? Selon une enquête Ipsos-Sopra-Steria/Le Monde, 8% des Français certains de participer à la primaire de la droite se sentiraient proches d'un parti de gauche, principalement le Parti socialiste.

Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI dimanche 2 octobre, Manuel Valls a montré qu'il ne faisait pas preuve de sectarisme sur la question de la participation des électeurs de gauche tout en émettant des réserves. Les électeurs de gauche "sont libres, ils font ce qu'ils veulent (...) Quand j'entends Nicolas Sarkozy, j'ai parfois un problème avec ce qu'il défend comme valeurs... Il faut être pour l'alternance et (...) sur le plan économique et social, c'est brutal", s'est-il étendu. Le Premier ministre propose une autre voie à ceux qui ont soutenu François Hollande en 2012. "Mobilisez-vous, votez à la présidentielle pour la gauche de gouvernement qui incarne la République ferme et bienveillante", a-t-il plaidé.

Najat Vallaud-Belkacem est plus catégorique sur la question. Pour la ministre de l'Éducation nationale, il est impensable de voir des électeurs de gauche patienter devant l'isoloir les 20 et 27 novembre. Sur France 2, elle leur conseille "de ne surtout pas y aller, ce serait totalement malsain que de s'occuper d'une primaire Les Républicains basée sur les valeurs de la droite." Ce n'est pas la première fois que Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem ont des réflexions contradictoires. Il y a un mois, le Premier ministre, résolu à légiférer sur l'interdiction du burkini, avait recadré la ministre opposée à ce projet.

François Hollande préférerait affronter Nicolas Sarkozy

Les enquêtes d'opinion sont dans l'ensemble unanimes. Une mobilisation à gauche à la primaire LR profiterait surtout à Alain Juppé. Pas forcément parce que le maire de Bordeaux est celui qui défend le plus leurs idées... Non, les électeurs de gauche souhaiteraient surtout barrer la route à Nicolas Sarkozy. "Il est perçu comme un homme ayant un sens de l'État, contrairement à Nicolas Sarkozy, chez qui les sympathisants de gauche ne perçoivent que son ambition personnelle", juge Yves Sintomer, politologue et professeur en Science Politique à l'Université Paris 8 sur RTL.fr.

À écouter aussi

Encourager les électeurs de gauche à réduire à néant les espoirs de Nicolas Sarkozy n'est donc pas dans l'intérêt de François Hollande. Stratégiquement, l'équation est plus simple à résoudre pour la gauche si Alain Juppé, favori incontesté des sondages depuis des mois, est écarté de la partie à la fin du mois de novembre. 

Le Président l'a montré en ciblant, en brocardant précisément Nicolas Sarkozy dans ses interventions sur l'état de droit ou la lutte contre le terrorisme par exemple : il veut Nicolas Sarkozy comme adversaire. Le chef de l'État, qui peut se targuer d'avoir remporté le match aller en 2012, pourrait ainsi surfer sur l'anti-sarkozyme pour rassembler les électeurs de gauche voire même du centre autour de lui. Argument que François Hollande ne semble toutefois pas percevoir : les Français sont majoritaires à ne pas souhaiter voir le match retour se dérouler sous leurs yeux.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/