1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la droite : qui sont les trois journalistes qui animeront le débat ?
2 min de lecture

Primaire de la droite : qui sont les trois journalistes qui animeront le débat ?

Les candidats à la primaire de la droite vont devoir s'affronter lors d'un grand débat ce jeudi 13 octobre. L'émission sera animée par Elizabeth Martichoux, Gilles Bouleau et Alexis Brézet.

Gilles Bouleau, Elizabeth Martichoux et Alexis Brézet
Gilles Bouleau, Elizabeth Martichoux et Alexis Brézet
Crédit : RTL / AFP / Thomas Samson
Primaire de la droite : qui sont les trois journalistes qui animeront le débat ?
07:01
Camille Kaelblen & Julien Absalon

Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson, Nicolas Sarkozy. Jeudi 13 octobre, les sept candidats s'affronteront lors du premier des trois débats prévus dans le cadre de la primaire de la droite. Durant cet exercice, ils devront tenter de convaincre les électeurs en exposant leurs programmes.

Pour animer la discussion, trois journalistes feront face aux candidats : Gilles Bouleau, qui présente le journal télévisé de 20h sur TF1, Élizabeth Martichoux, qui reçoit chaque matin l'invité politique de RTL, et Alexis Brézet, journaliste et éditorialiste politique au journal Le Figaro.

Le débat débutera à 21 heures et sera retransmis en direct sur les médias TF1, RTL, Le Figaro, LCI et LCP. Les candidats seront installés en demi-cercle. Chacun d'entre eux disposera d'une minute pour se présenter, puis ils devront répondre à une douzaine de questions en respectant également le délai d'une minute imposé par les organisateurs. Les candidats auront également le droit de s'interpeller entre eux, mais seulement à condition que leurs interventions ne dépassent pas 30 secondes. Quant aux journalistes, ils pourront également relancer les candidats.

Ils promettent un débat animé

"Ils ont en tout 17 minutes [de temps de parole]. On va voir comment ils vont le gérer. Est-ce qu'ils vont retenir leurs chevaux ? Ça me passionne de savoir comment ils vont faire", s'enthousiasme Élizabeth Martichoux. Les candidats vont en effet devoir faire attention à ne pas tout déballer d'un coup au début, au risque de "disparaître du radar pendant une heure", remarque Gilles Bouleau.

À lire aussi

Reste à savoir si certains candidats vont adopter une stratégie offensive, ou s'ils vont se contenter de contre-attaquer. "Évidemment, il y en a qui ont besoin d'apparaître de façon plus spectaculaire que d'autres", insiste Élizabeth Martichoux. "La vérité, c'est que plus on est petit, en recul ou dans une mauvaise dynamique, plus on a intérêt à cogner pour s'affirmer. Plus on est dans une situation favorable, plus on a intérêt à prendre de la distance", conclut Alexis Brézet.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/