2 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire Les Républicains : "La candidature d'Henri Guaino, un petit parfum de nostalgie ?", s'interroge Alba Ventura

ÉDITO - L'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l'Élysée a ajouté son nom à la longue liste des impétrants à la primaire de la droite. Une candidature qu'il veut "gaulliste".

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Primaire Les Républicains : "La candidature d'Henri Guaino, un petit parfum de nostalgie ?", s'interroge Alba Ventura Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Il est donc le treizième homme de la primaire (si l'on compte Nicolas Sarkozy, certes pas encore déclaré officiellement). Henri Guaino a décidé de se lancer parce qu'il a "des choses à dire". Une bonne idée ? Henri Guaino non seulement était contre la primaire, mais il y a un an il déclarait soutenir Nicolas Sarkozy. C'est le même qui disait, constatant l'affluence de candidats, que ce n'était "pas un concours de beauté". Ce n'est peut-être pas un concours de beauté, mais ça commence à devenir le Festival de Cannes !

Il ne faut pas exclure, dans cette candidature, le fait qu'Henri Guaino a été piqué au vif par le discours de Nicolas Sarkozy mercredi 8 juin à Lille sur l'identité nationale. Un discours auquel il n'a pas été associé. Tout comme il n'avait pas été à l'origine du discours de Grenoble, qu'il avait tant critiqué pour ses propos sur les Roms et sur la déchéance de nationalité.

Philippe Séguin, son modèle

Henri Guaino, comme Gérald Darmanin (qui était l'invité du Grand Jury RTL dimanche 12 juin) se méfie d'une possible dérive identitaire du futur candidat Sarkozy. Il se méfie aussi de la dérive libérale de tous les candidats. C'est pour cela qu'il a décidé de se jeter à l'eau. Henri Guaino veut faire vibrer, dans cette primaire, la corde du "gaullisme social".

Le "gaullisme social" en France ces trente dernières années, c'était Philippe Séguin, le modèle d'Henri Guaino. C'est l'étatisme, c'est le souverainisme, mais pas seulement. Philippe Séguin, ministre du Travail, était capable de dialoguer avec la gauche et avec les syndicats. Mais le "gaullisme social" c'était aussi le temps de l'État-Providence, le temps des grands emprunts.

À lire aussi
INVITÉ RTL - Guillaume Larrivé : “Il est temps de changer les équipes qui perdent”, sur Les Républicains Les Républicains
LR : “Il est temps de changer les équipes qui perdent”, dénonce Guillaume Larrivé

D'ailleurs rappelez-vous : Henri Guaino avait "vendu" le Grand Emprunt à Nicolas Sarkozy qui, au final, n'avait de "grand" que le nom puisque Nicolas Sarkozy avait renoncé à faire participer les Français. Une grande déception pour Henri Guaino, comme l'a été "la fracture sociale" qu'il avait "vendue" cette fois à Jacques Chirac... et qui a été un échec.

Le rêve de la France des années 60/70

En réalité, Henri Guaino, héritier du séguinisme, a été fortement déçu par ces politiques avec lesquels il a travaillé. Il se dit aujourd'hui que si ses idées ne sont portées par personne, il va le faire lui-même. La question est de savoir si le "gaullisme social" n'appartient, malheureusement, pas à une époque révolue ? Henri Guaino ne fait-il pas fausse route à l'heure de la mondialisation ? On aimerait croire que non.

Sauf que qu'Henri Guaino semble rêver encore cette France des années 60/70, où l'on avait une vraie politique industrielle, où l'Etat était fort, et la dépense sociale encore un peu sous contrôle. La question que l'on peut se poser est de savoir si la candidature d'Henri Guaino n'a pas un petit parfum de nostalgie ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Henri Guaino Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783666922
Primaire Les Républicains : "La candidature d'Henri Guaino, un petit parfum de nostalgie ?", s'interroge Alba Ventura
Primaire Les Républicains : "La candidature d'Henri Guaino, un petit parfum de nostalgie ?", s'interroge Alba Ventura
ÉDITO - L'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l'Élysée a ajouté son nom à la longue liste des impétrants à la primaire de la droite. Une candidature qu'il veut "gaulliste".
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-les-republicains-la-candidature-d-henri-guaino-un-petit-parfum-de-nostalgie-s-interroge-alba-ventura-7783666922
2016-06-14 09:01:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/E0lQgAq5Dj9cQQgh31RtPA/330v220-2/online/image/2016/0614/7783667788_1.jpg