3 min de lecture Présidentielle 2017

Primaire de la gauche : "La victoire de Benoît Hamon signe une revanche"

ÉDITO - Dans un sondage Kantar Sofres-Onepoint pour RTL, Benoît Hamon devient le quatrième homme de la présidentielle. Mais attention, rien n'est figé.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Alba Ventura : "La victoire de Benoît Hamon signe une revanche" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Le casting pour la présidentielle commence à prendre forme. Dimanche 29 janvier, c'est Benoît Hamon qui a été désigné candidat socialiste face à Manuel Valls, avec plus de 58% des voix. C'est une victoire qui lui donne une belle dynamique, d'autant que la participation a finalement atteint les 2 millions. Mais c'est aussi une victoire qui signe une revanche. Une victoire pour solde de tout compte du quinquennat de François Hollande. Une victoire qui a balayé Manuel Valls, l'ancien premier ministre, porteur du bilan.

C'est également une victoire d'identité politique. Il faut se rendre compte que cette  victoire de Benoît Hamon, c'est la victoire de l'aile gauche du Parti socialiste qui, jusque-là, a toujours été minoritaire. Si dimanche soir Benoît Hamon l'a emporté largement, il a quand même face à lui 40% d'électeurs qui n'ont pas voulu de son programme : 40% de sympathisants de gauche qui ne veulent pas de son revenu universel, de ses 32 heures, et de son "futur désirable".

Le grand écart

En fait, même si tous se sont employés à appeler au rassemblement, le plus dur commence pour Benoît Hamon. On se souvient d'un Manuel Valls prédisant quelques jours avant ce second tour : "Si Benoît gagne, le PS explose au bout de 24 heures". On n'en est peut-être pas là. Mais Benoît Hamon va devoir déployer des trésors de diplomatie et d'ingéniosité pour ramener à lui tous ceux qui n'ont vu chez  lui que le "frondeur" qui réclamait des dédommagements à la gauche de gouvernement. En langage sportif, on appelle cela un grand écart.

À lire aussi
Emmanuel Macron lors de son meeting à la Bercy Arena en avril 2017 lors de la campagne présidentielle présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : la plainte d'Anticor envers plusieurs candidats classée sans suite

Sans compter que la tâche s'annonce difficile aussi pour se frayer un chemin parmi les autres candidatures de gauche. Parce que si draguer les Verts ne parait pas insurmontable, il en sera autrement face à l'ego de Mélenchon et à la tornade Macron qui séduit de plus en plus les socialistes les plus réformistes. Toute la question est maintenant de savoir si Benoît Hamon va gagner à gauche ce qu'il va perdre à droite.

Dans le sondage Kantar Sofres-Onepoint pour RTL, le député des Yvelines se classe quatrième dans la perspective de la présidentielle. Benoît Hamon est autour de 13%, tandis que Jean-Luc Mélenchon enregistre 10% (notez aussi que Marine Le Pen est à 25%, François Fillon à 21% et, tout juste derrière, Emmanuel Macron à 20%). Attention, ce sondage a été réalisé au lendemain du débat de l'entre-deux tours, au moment où l'on notait une dynamique en faveur de Benoît Hamon. Il est seulement une photo de ce moment-là.

Vases communicants

On est clairement là dans le système des vases communicants. Benoît Hamon gagne sur Jean-Luc Mélenchon ce que François Fillon avait pris à Marine Le Pen à l'issue de la primaire de  droite. Par ailleurs, même si Hamon prend des voix à Mélenchon, cela ne fait toujours pas un second tour.  Rien n'a encore commencé, rien n'est figé : on est encore dans les entraînements du match. Ne croyez pas que ce qui se joue sous vos yeux aujourd'hui dessine un vainqueur.

Marine Le Pen n'est pas encore entrée en campagne (ce sera le week-end prochain à Lyon). Emmanuel Macron n'a toujours pas fait de propositions. François Fillon, empêtré dans "l'affaire Penelope", doit également encore clarifier son programme. On ne sait pas si François Bayrou a l'intention d'entrer dans la danse. Nous ne sommes plus en présence de deux camps politiques (la droite et la gauche), mais en présence de quatre candidats (du FN, de la droite, des socialistes et de la gauche de la gauche). Bref il n'y a plus vraiment de clivage. À quelques 80 jours de la présidentielle, n'ayez aucune certitude.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Primaire PS Benoît Hamon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786987297
Primaire de la gauche : "La victoire de Benoît Hamon signe une revanche"
Primaire de la gauche : "La victoire de Benoît Hamon signe une revanche"
ÉDITO - Dans un sondage Kantar Sofres-Onepoint pour RTL, Benoît Hamon devient le quatrième homme de la présidentielle. Mais attention, rien n'est figé.
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-de-la-gauche-la-victoire-de-benoit-hamon-signe-une-revanche-7786987297
2017-01-30 11:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vNOG91T1rApPHcQY3zbedA/330v220-2/online/image/2017/0130/7786988173_benoit-hamon-au-soir-de-sa-victoire-a-la-primaire-de-la-gauche-le-29-janvier-2017.jpg