1 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire de la droite : Sarkozy veut supprimer 300.000 postes de fonctionnaires

L'ancien chef de l'État veut de nouveau appliquer le "un sur deux" pour limiter le nombre de fonctionnaires, s'il est élu à la présidentielle de 2017.

Nicolas Sarkozy lors du débat de la primaire de la droite du 13 octobre 2016.
Nicolas Sarkozy lors du débat de la primaire de la droite du 13 octobre 2016. Crédit : Capture d'écran LCI
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Faut-il supprimer des postes dans la fonction publique ? C'est un grand oui pour Nicolas Sarkozy. L'ancien président de la République veut clairement réduire les effectif de la fonction publique en supprimant pas moins de 300.000 postes sur la durée du quinquennat s'il est élu lors de la prochaine élection présidentielle. "Sur les emplois publics, nous en supprimerons 150.000 dans la fonction publique d'État et 150.000 dans la fonction territoriale". 

Et Nicolas Sarkozy s'appuie sur son précédent mandat pour justifier cette volonté : "Sur la fonction d'État, on fait comme on a fait lors de mon quinquennat, on a supprimé 150.000 postes de fonctionnaires par le un sur deux (le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite, ndlr)". Un seul ministère ne serait pas concerné par cette mesure sous la présidence de Nicolas Sarkozy : le ministère des Forces de sécurité et de la Défense.

>> Revivez le premier débat de la droite et du centre en direct vidéo

Le débat est cependant différent entre les postes de la fonction d'État et les postes dans la fonction territoriale : "Si on a moins de fonctionnaires ils devront travailler plus mais aussi être payés plus. Pour les collectivités territoriales, je propose que chaque exécutif territorial puisse négocier librement sa durée de travail", a-t-il précisé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Nicolas Sarkozy Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants