1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la droite : Le Foll n'a pas trouvé "à la hauteur" le 2e débat
1 min de lecture

Primaire de la droite : Le Foll n'a pas trouvé "à la hauteur" le 2e débat

INVITÉ RTL - Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, revient sur la prestation des candidats de la primaire de la droite.

Stéphane Le Foll / RTL Matin / 4 novembre 2016
Stéphane Le Foll / RTL Matin / 4 novembre 2016
Crédit : Benjamin Turquier / RTLnet
Stéphane Le Foll, l'invité de RTL Matin
00:12:46
Stéphane Le Foll : "Tout ce qui va faire que le bien être animal sera respecté doit être avancé"
00:02:59
Hollande : Stéphane Le Foll s'exprime sur le livre de Davet et Lhomme
00:01:01
Primaire de la droite : Le Foll n'a pas trouvé "à la hauteur" le 2e débat
00:13:14
Julien Absalon
Julien Absalon
Je m'abonne à la newsletter « Politique »

Comme l'ensemble de la classe politique française, jeudi 3 novembre, Stéphane Le Foll a suivi de près le deuxième débat télévisé entre les sept candidats de la primaire de la droite. Un échange marqué par de nombreuses passes d'armes et des petites phrases assassines entre les protagonistes. "Ça a bardé. (...) On a bien compris qu'il y avait quelques petits règlements de compte", observe au micro de RTL le porte-parole du gouvernement qui se garde bien de dire si l'un d'entre eux s'en est le mieux sorti.

Mais si le débat était donc particulièrement animé, le ministre trouve que ce rendez-vous "n'était pas à la hauteur des enjeux pour un grand pays comme la France". Et ajoute : "Je n'ai pas trouvé que ce débat apportait des solutions aux grandes questions posées". Il considère ainsi qu'on "ne voit pas très bien ce qui peut se passer" pour le deuxième tour.

Avare en commentaires, Stéphane Le Foll se dit tout de même satisfait des propos de Nicolas Sarkozy sur le dossier de la Syrie. L'ancien chef de l'État expliquait alors à Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet qu'il n'était pas possible d'ignorer des acteurs majeurs de la région comme l'Arabie Saoudite ou l'Iran. "Il a rappelé des choses assez simples qui sont au coeur de la diplomatie française de François Hollande", estime celui qui mène le groupe de soutien au président de la République.

Sondage
Primaire de la droite : qui vous a le plus convaincu lors du 2e débat ?*